LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Reconnaître l'existence de l'inconscient, est ... L'oubli n'est-il qu'une défaillance de la mém ... >>


Partager

Suis-je le même en des temps différents ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suis-je le même en des temps différents ?



Publié le : 9/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Suis-je le même en des temps différents ?
Zoom

Malgré les changements et les évolutions, j'ai conscience de mon identité et de la permanence de mon "loi". Ce "je" agit et pense en demeurant le même à travers tous les changements. Mais, nous ne sommes jamais les mêmes. Nous ne cessons de changer. Comme le dit Hume, la conscience d'une identité personnelle est une illusion.



est que la conscience est une mise en faisceau, une organisation de connaissances (cum scire) donc une opération unifiante accomplie avec intention."Enfin, et c'est peut-être là l'essentiel, ce texte met l'accent sur une des conséquences fondamentales de ce pouvoir de dire je: l'homme transcende l'ordre de la nature. Il est un sujet moral responsable de ses actes qu'il faut, en tant que tel, respecter.Conclusion.Ce texte nous fait pleinement comprendre quelle est la véritable signification de ce pouvoir qu'à l'homme de dire je. Le retournement de la conscience sur elle-même est ce qui fait de l'homme un être qui a le sentiment de son identité, un être capable de connaissance, mais aussi et surtout un être suprasensible, radicalement distinct des choses, ouvert à l'éthique et aux valeurs. Deuxième partie: Critique de la permanence du sujet.On serait bien en peine de définir un noyau invariant de notre être puisque nous pourrions perdre toutes les qualités qui nous caractérisent (celles de l'âme et du corps sans cesser d'être nous-mêmes.Le simple fait que les circonstances, mon entourage aient prise sur moi pour me façonner suffit à prouver que ce "noyau originel" n'est pas invariant. Comment peut-on parler d'un "noyau" essentiel, si l'homme est cet être chez qui l'existence précède l'essence ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 8003 mots (soit 11 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Suis-je le même en des temps différents ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • kitkat-243596 (Hors-ligne), le 16/12/2014 é 16H04.
  • aina13-219642 (Hors-ligne), le 09/11/2013 é 09H10.
  • xeq7-179452 (Hors-ligne), le 29/09/2012 é 29H02.
  • laura024300-179223 (Hors-ligne), le 26/09/2012 é 26H13.
  • Sandra36368 (Hors-ligne), le 14/10/2011 é 14H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    J'affirme l'identité et la permanence de mon "JE" en dépit de mon évolution et de mes changements. Si "JE" n'étais pas le même qu'hier, "je" ne pourrais pas le savoir, "je" serais un autre. Il y a donc une permanence du sujet qui demeure identique en des temps différents. TOUTEFOIS, ce qui peut reparaître plusieurs fois, c'est l'objet. Mais jamais ne peut se reproduire, identique à elle-même, la manière dont la conscience a, à un moment donné, saisi cet objet.

    Ajouté par Emmanuel9082

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit