NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Comment puis-je être sûr que je ne rêve pas ? L'existence de l'inconscient est-elle en soi ... >>


Partager

Suis-je vraiment ce que j'ai conscience d'être ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Suis-je vraiment ce que j'ai conscience d'être ?



Publié le : 31/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Suis-je vraiment ce que j'ai conscience d'être ?
Zoom

Je me conçois comme généreux mais je ne donne pas d’argent aux S.D.F. pour autant. J’avais conscience d’être peureux mais j’ai défendu une personne agressée dans la rue. Mon être ne semble donc pas correspondre à la conscience que j’en ai . Cependant, j’ai conscience d’être un mammifère, d’exercer une activité X, d’être bon en calcul mental, de détester les araignées et rien n’est venu jusqu’alors démentir ces caractéristiques.

Il est donc légitime de se demander si je suis ce que j’ai conscience d’être.

En d’autres termes, l’idée spontanée, la représentation que j’ai de moi-même, de mon essence, de mes déterminations est-elle en accord avec cette essence, cet ensemble de déterminations que je suis vraiment ? La conscience est-elle donc connaissance authentique de soi ?



L'inconscient, ce manque de la conscience, ne démontre-t-il pas qu'il ne peut y avoir aucune certitude sur ce que je suis dans ce que j'ai conscience d'être ? Que se passe-t-il quand je n'ai pas conscience d'être ? C'est le cas le plus fréquent, même si nous avons tendance à l'oublier quand nous réfléchissons sur la conscience, car précisément à ce moment nous avons conscience de nous- mêmes. Mais que suis-je quand je n'ai pas conscience de moi-même, quand toute ma conscience est liée à un objet extérieur ? Ne suis-je rien ? Ce problème mène à un autre : il nous révèle la discontinuité de la conscience. Ma conscience, y compris ma conscience réflexive, ne forme pas une chose fixe, pas même un développement continu et sans rupture. Dès lors, en quel sens prendre le présent dans " je suis ce que j'ai conscience d'être " ? S'agit- il de présent immuable ? De présent immédiat ?


  • I) Je suis vraiment ce que j'ai conscience d'être.

a) La conscience a conscience qu'elle existe.
b) Je suis celui que j'ai conscience d'être.
c) J'existe en tant que sujet agissant.

  • II) Je ne suis pas toujours ce que j'ai conscience d'être.

a) La conscience de soi est trompeuse.
b) Il n'y a pas de savoir absolu sur soi.
c) La conscience de soi n'est pas objective.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5508 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Suis-je vraiment ce que j'ai conscience d'être ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • gaspibut-263101 (Hors-ligne), le 06/10/2015 é 06H14.
  • karene-249336 (Hors-ligne), le 24/09/2015 é 24H17.
  • cloclo-242329 (Hors-ligne), le 11/02/2015 é 11H21.
  • Dje.midnight-251467 (Hors-ligne), le 05/01/2015 é 05H11.
  • Canige-251309 (Hors-ligne), le 04/01/2015 é 04H15.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit