NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pouvons-nous parler d'une permanence du sujet ... La conscience doit-elle primer sur l'inconsci ... >>


Partager

Le sujet est-il défini par ses actes ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le sujet est-il défini par ses actes ?



Publié le : 22/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Le sujet est-il défini par ses actes ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Le sujet est-il défini par ses actes ?




Le sujet peut se définir négativement et de manière technique comme la personne morale et l'individu pris dans son acception naturelle, en tant que soumis au déterminisme de la nature. En ce sens le sujet est avant tout celui qui dit « je », qui a la capacité de se définir comme auteur et conscient de lui-même. Or la notion même de sujet est connotée très fortement en philosophie par un couple de notions à savoir : l'être et l'apparaître. Il s'agit effectivement d'un couple qui nous permet bien de saisir ici l'enjeu du sujet « le sujet est-il défini par ses actes ? ». L'acte est action et se situe donc dans l'extériorité, dans la phénoménalité. Or définir un sujet par son extériorité ce serait le triomphe du regard d'autrui, autrement dit, celui du paraître. Mais plus essentiellement peut-on produire une définition de quelque chose qui ne contiendrait en lui aucune fixité ? Ce serait comme vouloir attraper de l'eau : en perpétuelle fuite. De plus, si une définition est bien en un sens l'objet de la science, ne doit-elle pas s'établir sur ce qu'il y a de nécessaire et d'essentiel, donc d'immuable ? Dès lors, nous devrions faire référence à un substrat, c'est-à-dire à un élément relativement fixe pouvant déterminer un sujet. Nous pourrions convoquer alors la notion de caractère comme tendance préférentielle afin de lever cette aporie entre être et apparaître.             S'il est donc possible de définir un sujet par ses actes (1ère partie), il faudra bien remarquer que les conclusions logiques sont difficilement compatible avec la possibilité d'une définition d'un sujet (2nd partie) ce qui nécessite en fait le recours à la notion de caractère afin de lever l'antinomie (3ème partie).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2630 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le sujet est-il défini par ses actes ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • shirosan-248510 (Hors-ligne), le 26/11/2014 é 26H10.
  • ezeckiel141-228162 (Hors-ligne), le 28/01/2014 é 28H13.
  • Irosse84-228262 (Hors-ligne), le 19/01/2014 é 19H18.
  • claire -215308 (Hors-ligne), le 04/01/2014 é 04H14.
  • semeion (Hors-ligne), le 08/03/2012 é 08H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit