NoCopy.net

LA TECHNIQUE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< TPE: La Guerre d'Espagne à travers la littéra ... CINQUIÈME PARTIE DE LA NOUVELLE HELOISE DE RO ... >>
Partager

LA TECHNIQUE

Echange

Aperçu du corrigé : LA TECHNIQUE



Document transmis par : sm17


Publié le : 28/4/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

LA TECHNIQUE
Zoom


 

·         Critique de la raison technique

Pendant relativement longtemps le développement de la technique n’a obéit qu’à ses propres lois, les limites que la technique rencontrée était ses propres limites. Elle était le seule principe de son développement pendant longtemps avec un présupposé sur lequel elle se fondait qui était le progrès : soit la finalité et le produit de l’action technique. Elle pouvait s’auto justifier. Dans l’expansion de la technique ce qui est apparue c’est comment elle engendrait elle-même ses propres besoins. Ne s’est-elle pas progressivement éloignée de son principe de départ ? 

 

D’abord c’était l’amélioration des conditions de l’être humain à l’être d’instrument, elle palie les défaillances et lacunes de l’être humain, elle instrumentalise la nature : elle rend la vie plus supportable de manière pratique et concrète.  Certains développements techniques ne sont pas éloignés de cet idéal pratique pour aller vers une logique d’auto fascination, mise à l’épreuve de l’intelligence humaine.  Dérives évidentes que se passe-t-il lorsqu’elle se développe soit sans réfléchir aux conséquences de son développement soit en étant incapable d’anticipé sur certains développements, soit en utilisant volontairement la technique à des fins moralement condamnables ? Valeurs morales et éthiques qui pourraient prétendre le rôle de limite par exemple dans le domaine de définition de l’être humain jusqu’où a-t-elle le droit de transformer l’être humain ?

A force d’essayer d’éradiquer certains éléments la médecine essaye d’obéir à certain idéal. Jusqu’où la technique a le droit de transformer l’être humain ? Les dérives technologies peuvent toucher aux êtres humains normaux ou à un être humain idéal qu’on essaye d’atteindre ? Utilisation de l’être humain mais aussi de la nature. Posséder un rapport technique c’est aussi des rapports de force qui s’installent.  La question des progrès de la technique va montrer qu’elle engendre la transformation de l’être humain, de son environnement ses conditions d’existence et des rapports entre les individus. On va différencier ce qui est de l’ordre du purement technique et celui qui est défini en terme éthique ? Il peut être au contraire alors la source d’une régression ou d’une déshumanisation.  Elle pose la question de l’intégrité corporelle c’est-à-dire jusqu’où la technique modifie-t-elle le corps ? elle interroge l’humanité sur ce quoi elle doit résister ou non.

Ici volontairement on associe technique à la raison. « Critique de la raison » de Kant.

Cette réflexion a-t-elle aujourd’hui une place, une réelle efficacité ? Est-ce que ces réflexions finiront d’être balayées par la fascination qu’à l’homme face à ces progrès techniques ?

 

 

 

I.                    L’homme prométhéen

A l’origine la technique va être une fierté de l’être humain : vulnérabilité naturelle transformée en force.  

1.1   Le mythe de Prométhée : l’homme nu

On le retrouve dans un texte de Platon qui s’intitule le « Protagoras » 2frères (Epiméthée (réfléchi après) et Prométhée avant) qui sont chargés par les dieux de distribuer aux animaux les éléments qui permettre de survivre. Epiméthée oublie l’homme, les hommes sont dépourvus d’éléments ainsi Prométhée va avoir l’idée de voler le feu et l’habileté pour corriger l’erreur de son frère. Défense d’origine divine, pouvoir divin (Héphaïstos)  et savoir divin celui d’Athéna.  Volonté d’être aussi puissant que les dieux, ils veulent s’approprier le rapport divin. L’homme prétend être à l’égal des dieux. Relation de pouvoir ou de domination, l’homme va prendre le dessus sur les défenses naturelles des animaux.  

1.2   La main de l’homme

Le premier instrument technique c’est son corps et en particulier la main et qui pose la définition de l’être humain. L’être humain avant d’être un homo sapiens est avant tout un homo faber, c’est en réfléchissant sur ce qui faut fabriquer qu’il va susciter son intelligence, c’est d’abord une intelligence pratique puis théorique. Les technologies s’appuient sur un savoir théorique complexe. Le texte d’Aristote « des parties des animaux », ce qu’il intéresse c’est d’étudier comment chaque animal développe une tactique de survie en utilisant des organes spécifiques. Parmi les animaux il étudie aussi l’homme et pour lui l’organe le plus important c’est la main. La main était ce qui pensait le mieux toutes les formes possibles qui pouvait permettre à l’homme de se défendre il le dit en 687.A c’est cette arme dont il peut changer à loisir «  la main lui permet d’avoir l’arme qu’il veut quand il le veut, car la main devient  griffe, serre, corne, ou lance ou épée ou tout autre arme comme outil, elle peut tout cela car elle est capable de tout saisir et de tout tenir ».  Constitution organique anatomique de l’être humain, du coup pour Aristote le mythe de Prométhée est presque superflu. Ce qui fait que l’humain devient un être de technique c’est cette constitution anatomique particulière.  Le fait que la main n’est pas une fonction prédéfinie c’est finalement ce qui fait que l’homme puisse développer des techniques tr&egrav...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "LA TECHNIQUE" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

LA TECHNIQUE ET L'HOMME "Quand nous considérons la technique comme quelque chose de neutre, c'est alors que nous lui sommes livrés de la pire façon : car cette conception, qui jouit aujourd'hui d'une faveur toute particulière, nous rend complètement aveugles en face de l'essence de la technique." Heidegger, La Question de la technique, 1953.

Ajouté par webmaster

.2 Il n'y a point de technique s'il n'y a outil, instrument ou machine; mais ces objets, fabriqués de façon à régler l'action, et qui sont comme des méthodes solidifiées, ne font pas eux-mêmes, la technique, qui est un genre de pensée (...)» ( technicien, cit. 1.), ALAIN, Propos, Technique et Science, 20 août 1930, Pl., t. I, p. 950.

Ajouté par webmaster

« Quand nous considérons la technique comme quelque chose - de neutre, c'est alors que nous lui sommes livrés de la pire façon : car cette conception [...] nous rend complètement aveugles en face de l'essence de la technique. » Heidegger, La Question de la technique, 1953.

Ajouté par webmaster

« Historiquement, la technique a précédé la science, l'homme primitif a connu des techniques. » Jacques Ellul, La Technique ou l'Enjeu du siècle, 1954.

Ajouté par webmaster

.1 Quant à l'expression «milieu technique», elle peut se contester. Il est plus correct et plus exact de parler d'un -milieu urbain que d'un milieu technique. C'est dans et par la ville que la technique entre dans la société et qu'elle produit un «milieu»., Henri LEFèBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 98.

Ajouté par webmaster

Quant à l'expression «milieu technique», elle peut se contester. Il est plus correct et plus exact de parler d'un -milieu urbain que d'un milieu technique. C'est dans et par la ville que la technique entre dans la société et qu'elle produit un «milieu»., Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 98.

Ajouté par webmaster

Heidegger • "Quand nous considérons la technique comme quelque chose de neutre, c'est alors que nous lui sommes livrés de la pire façon : car cette conception, qui jouit aujourd'hui d'une faveur toute particulière, nous rend complètement aveugles en face de l'essence de la technique." > Martin Heidegger, La question de la technique (1953), in Essais et Conférences, trad. A. Préau, Gallimard, coll. Tel, 1980, p. 10.

Ajouté par webmaster

LA TECHNIQUE ET LE PROGRÈS "Plus le niveau de la technique est élevé, plus les avantages que peuvent apporter des progrès nouveaux diminuent par rapport aux inconvénients." Simone Weil, Oppression et liberté, 1934.

Ajouté par webmaster

.1 (...) la palette particulière, un faire, un -(sic) technique propre à chaque peintre. Qu'est-ce que ce technique? L'art de sauver un certain nombre de dissonances, d'esquiver les difficultés supérieures de l'art., DIDEROT, Salon de 1753, -in MATORÉ.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



LA TECHNIQUE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo