NoCopy.net

La technique détruit-elle la nature ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Un art est-il une technique inutile ? Les hommes ont-ils toujours travaillé ? >>
Partager

La technique détruit-elle la nature ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La technique détruit-elle la nature ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La technique détruit-elle la nature ?
Zoom
  • technique : Du grec "tecknè", "art, métier". Procédés de travail ou de production qui supposent un savoir-faire. La technique désigne aussi les applications de la science proprement dite.
  • nature : 1° L'inné par opposition à l'acquis (nature opposée à culture, ou chez les anthropologues anglo-saxons nature opposée à nurture); 2° Essence, ensemble des propriétés qui caractérisent un objet ou un être (la nature de l'homme par exemple); 3° L'ensemble des phénomènes matériels, liés entre eux par des lois scientifiques. En ce sens, le naturel peut s'opposer au surnaturel qui désigne une intervention transcendante de la divinité; 4° Spinoza distingue la nature naturante, c'est-à-dire la substance infinie et la nature naturée, les divers modes par lesquels s'exprime cette substance. Le mot nature est ambigu. Le naturalisme du xviiie siècle par exemple est contradictoire. D'une part son épistémologie réduit la nature à un mécanisme (des faits soumis à des lois nécessaires) indifférent aux valeurs humaines. D'autre part, sa morale prétend se fonder sur la nature, c'est-à-dire sur des tendances spontanées, supposées bonnes; la nature devient alors la Mère-Nature, une sorte de providence bienveillante.

 

La technique telle qu'a pu le comprendre le cartésianisme se développe dans la volonté de se « rendre comme maître et possesseur de la nature ». C'est en ce sens que reprenant le mot de Bacon : il faut vaincre la nature. Cependant, vaincre, c?est combattre. Or n'est-ce pas une folie que de vouloir détruire la nature alors que l'homme lui-même en fait partie ? En effet, se serait oublier que l'on ne peut vaincre la nature qu'en la comprenant, c'est-à-dire par le pouvoir de la science dans la mesure où savoir est pouvoir. Cependant, le développement de la technique actuelle, à l'aune des problématiques écologiques et environnementales, semble justement pouvoir se comprendre comme une destruction. Au delà du « désenchantement du monde », l'homme serait devenu alors une parasite. Mais sans symbiose avec la nature, point de vie. Dès lors n'est-ce pas une mauvaise utilisation de la technique, tel le cas du Docteur Frankenstein et son monstre, que de voir dans la technique un instrument de destruction ? N'est-ce pas revendiquer un principe de responsabilité ou le développement d?une éthique de la technique ?

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La technique détruit-elle la nature ? Corrigé de 772 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La technique détruit-elle la nature ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • kikou (Hors-ligne), le 03/12/2010 à 03H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    En effet, celle-ci peut conduire à l'achèvement des possibilités contenues dans la Nature. La technique exploite et prolonge les dynamiques inscrites dans la Nature. Par exemple, la sculpture d'une statut n'est pas une destruction de la Nature mais uniquement la transformation d'une pierre. Même s'il y a une différence entre l'état naturel et l'état artificiel, on ne peut pas affirmer qu'elles sont en contradiction. On voit donc que la technique ne peut être considéré systématiquement comme une transgression de la Nature car si la technique est possible c'est qu'elle est présente dès l'origine de la Nature. On peut donc considérer que la technique n'est que le dévoilement de la puissance de la Nature. Donc l'idée d'une destruction de la Nature par le développement de la technique peut être réfutée. Finalement, on voit que cette conception que la technique détruit la Nature n'est qu'une croyance religieuse.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La loi n'a pas détruit la nature; mais elle l'a instruite; la grâce n'a pas détruit la loi; mais elle la fait exercer (...) La loi obligeait à ce qu'elle ne donnait pas. La grâce donne ce à quoi elle oblige., PASCAL, Pensées, VII, 520 et 522.

    Ajouté par webmaster

    (...) la coutume est une seconde nature, qui détruit la première. Mais qu'est-ce que nature? pourquoi la coutume n'est-elle pas naturelle? J'ai grand'peur que cette nature ne soit elle-même qu'une première coutume, comme la coutume est une seconde nature., PASCAL, Pensées, II, 93.

    Ajouté par webmaster

    La technique pose aussi à la recherche scientifique des problèmes très importants que celle-ci a grand intérêt à étudier et, si possible, à résoudre et dont la solution permet ensuite à la technique de faire des progrès nouveaux. Ainsi s'établit entre la science pure et la technique un fructueux échange de vues, la première fournissant à la seconde les connaissances dont elle a besoin pour commander à la nature et la seconde offrant à la première des sujets de recherches et des suggestions diverses., L. DE BROGLIE, Physique et Microphysique, p. 237.

    Ajouté par webmaster

    (...) l'essor de la pensée scientifique dans ses formes contemporaines se révèle comme une solidarité du génie et de la technique. La nature est alors vaincue deux fois, vaincue dans son mystère et vaincue dans ses forces. L'homme ordonne la nature en mettant à la fois de l'ordre dans ses pensées et de l'ordre dans son travail., BACHELARD, l'Activité rationaliste..., p. 222, -in FOULQUIÉ, Dict. de la langue philosophique, art. -Technique.

    Ajouté par webmaster

    (...) la coutume est une seconde nature, qui détruit la première., PASCAL, Pensées, II, 93.

    Ajouté par webmaster

    .1 Quant à l'expression «milieu technique», elle peut se contester. Il est plus correct et plus exact de parler d'un -milieu urbain que d'un milieu technique. C'est dans et par la ville que la technique entre dans la société et qu'elle produit un «milieu»., Henri LEFèBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 98.

    Ajouté par webmaster

    Quant à l'expression «milieu technique», elle peut se contester. Il est plus correct et plus exact de parler d'un -milieu urbain que d'un milieu technique. C'est dans et par la ville que la technique entre dans la société et qu'elle produit un «milieu»., Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 98.

    Ajouté par webmaster

    « Ce n'est pas seulement son utilisation, c'est bien la technique elle-même qui est déjà domination (sur la nature et sur les hommes), une domination méthodique, scientifique, calculée et calculante. » Marcuse, Culture et Société, 1965.

    Ajouté par webmaster

    LA TECHNIQUE ET L'HOMME "Quand nous considérons la technique comme quelque chose de neutre, c'est alors que nous lui sommes livrés de la pire façon : car cette conception, qui jouit aujourd'hui d'une faveur toute particulière, nous rend complètement aveugles en face de l'essence de la technique." Heidegger, La Question de la technique, 1953.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La technique détruit-elle la nature ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo