Le temps est-il une condition subjective de la perception ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'être humain peut-il définir le temps à part ... Le temps est-il un produit de l'activité du s ... >>
Partager

Le temps est-il une condition subjective de la perception ?

Echange

Aperçu du corrigé : Le temps est-il une condition subjective de la perception ?



Publié le : 25/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Le temps est-il une condition subjective de la perception ?
Zoom

Acte précisément décrit par Plotin. Là est l'événement qui fait advenir le temps, par exemple lorsque la prise de conscience subite du vieillissement, et de l'imminence de la mort, arrache un homme à toutes les routines et l'oblige à s'appréhender lui-même comme pur existant, ou, selon le mot de Proust, comme un bloc friable de « temps vivant vécu ».Finitude de l'existence et expérience du tempsLa conscience de la mort est-elle le propre de l'homme ?S'il y a une spécificité de la manière proprement humaine d'exister, par opposition à la simple « vie » animale, elle tient peut-être à ce que nous autres hommes savon...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Le temps est-il une condition subjective de la perception ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Marion56436 (Hors-ligne), le 02/02/2010 à 02H20.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Cf. Descartes et le morceau de cire. Dans la deuxième Méditation, Descartes observe un morceau de cire "qui vient d'être tiré de la ruche, il n'a pas encore perdu la douceur du miel qu'il contenait, il retient encore quelque chose de l'odeur des fleurs d'où il a été recueilli ; sa couleur, sa figure, sa grandeur sont apparentes : il est dur, il est froid, on le touche, et si vous le frappez, il rendra quelque son". Connaître un corps, c'est apparemment le connaître par les caractères que nous percevons : son odeur nous renseigne sur son origine, ainsi que sa couleur, sa consistance, sa température, le son qu'il rend, sa forme et sa taille. Approchant ce bloc de cire d'une flamme, sa "saveur s'exhale, l'odeur s'évanouit, sa couleur se change, sa figure se perd, sa grandeur augmente, il devient liquide, il s'échauffe, à peine le peut-on toucher, et quoiqu'on le frappe il ne rendra plus aucun son".

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    .1 Nous faisons de la perception avec du perçu., MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, p. 11.

    Ajouté par webmaster

    Quand je pénètre au plus intime de ce que j'appelle moi-même, c'est toujours pour tomber sur une perception particulière ou sur une autre (...]. Je ne puis jamais arriver à me saisir moi-même sans une perception, et jamais je ne puis observer autre chose que la perception. » Hume, Traité de la nature humaine, 1740.

    Ajouté par webmaster

    -(Hallucination) «Perception sans objet» (BALL). Cette définition commode est cependant critiquable (...) Mieux vaudrait dire que l'on nomme hallucinatoire toute expérience psychologique interne qui amène un sujet à se comporter comme s'il éprouvait une sensation ou une perception alors que les conditions extérieures normales de cette sensation ou de cette perception ne se trouvent pas réalisées., H. EY, -in DËr POROT, Manuel de psychiatrie, p. 183.

    Ajouté par webmaster

    En même temps qu'il refuse sa condition mortelle, le révolté refuse de reconnaître la puissance qui le fait vivre dans cette condition., CAMUS, l'Homme révolté, p. 40.

    Ajouté par webmaster

    Pour les uns, reconnaître une perception présente consisterait à l'insérer par la pensée dans un entourage ancien (...) Si je la retrouve -(une personne), je la reconnais, en ce sens que les circonstances concomitantes de la perception primitive, me revenant à l'esprit, dessinent autour de l'image actuelle un cadre qui n'est pas le cadre actuellement aperçu. Reconnaître serait donc associer à une perception présente les images données jadis en contiguïté avec elle (...) Mais en réalité l'association d'une perception à un souvenir ne suffit pas du tout à rendre compte du processus de la reconnaissance. Reconnaître un objet usuel consiste surtout à savoir s'en servir., H. BERGSON, Matière et Mémoire, p. 96, 98 et 101.

    Ajouté par webmaster

    .2 (...) un acte d'un type tout spécial, la «perception intérieure» ou introspection, dans lequel le sujet et l'objet étaient confondus et la connaissance obtenue par coïncidence., MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, p. 70.

    Ajouté par webmaster

    « Je ne suis pas dans l'espace et dans le temps, je ne pense pas l'espace et le temps; je suis à l'espace et au temps, mon corps s'applique à eux et les embrasse. » Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, 1945.

    Ajouté par webmaster

    L'apparition de la pensée a marqué un nouveau et prodigieux progrès de la Vie. Liée à l'existence de la conscience qui en est la condition nécessaire, la Pensée lui est supérieure : ses formes élevées qui tendent, par l'abstraction et la généralisation, à s'affranchir des données toujours limitées et particulières de la perception, dépassent infiniment la simple conscience., L. DE BROGLIE, Nouvelles perspectives en microphysique, p. 280.

    Ajouté par webmaster

    "Il y a … un objet culturel qui va jouer un rôle essentiel dans la perception d’autrui: c’est le langage. Dans l’expérience du dialogue, il se constitue entre autrui et moi un terrain commun… " Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, p.407.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le temps est-il une condition subjective de la perception ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo