NoCopy.net

TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LE DÉTERMINISME ET LA SCIENCE RAPPORTS LOGIQUES ET MATHÉMATIQUES >>
Partager

TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE

Littérature

Aperçu du corrigé : TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE



document rémunéré

Document transmis par : silan


Publié le : 31/5/2011 -Format: Document en format FLASH protégé

TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE
Zoom
  • Récit : Histoire réelle ou imaginaire, relatée sans intervention explicite du narrateur, et qui s'oppose ainsi au discours qui se définit comme étant un commentaire, une explication, une argumentation.
  • scène : Partie du théâtre où les auteurs jouent. Partie de la pièce qui commence à l'entrée ou à la sortie d'un acteur.
  • Racine : Poète dramatique français. Ses contemporains le reçoivent d'abord comme le grand — et jeune — rival de Corneille vieillissant. Les héros de ses tragédies sont aliénés et dégradés par leur passion amoureuse et ils luttent vainement contre une fatalité qui les dépasse et les entraîne. Quelques œuvres à connaître: Andromaque (1667); Britannicus (1669); Phèdre (1677).

 


 

INTRODUCTION

 

  Phèdre est un grand classique du genre de la tragédie car toutes les caractéristiques de celui-ci sont présentes dans cette œuvre. Nous pouvons ressentir que cette œuvre de Racine, parue en 1677, est une tragédie grâce au récit prononcé par Théramène, le confident d’Hippolyte, qui nous raconte la mort de son ami duquel nous allons étudier l’extrait qui est la scène 6 de l’acte V de la pièce. Nous verrons comment cette tirade prononcée par le confident du héros, qui a participé à ce combat épique, pourrait provoquer de la pitié et de la crainte chez le lecteur. Premièrement, nous allons voir la manière dont le combat et la mort d’Hippolyte sont racontés et décrits par son ami confident puis, ensuite, nous verrons comment ce récit est rendu épique grâce au combat, qui l’est lui-même.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE Corrigé de 1451 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • yaya-222508 (Hors-ligne), le 30/11/2013 à 30H13.
  • charles97-195427 (Hors-ligne), le 13/01/2013 à 13H14.
  • Railegh-183273 (Hors-ligne), le 14/11/2012 à 14H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Nous allons donc voir si elle est respectée ou non. Selon la règle de la vraisemblance, le spectateur doit croire que ce qui se passe sur scène pourrait se produire réellement. Ici, il y a tout de même quelques éléments appartenant au merveilleux comme le monstre marin qui sort des eaux au moment ou Hippolyte quitte la ville. Il est qualifié d' « indomptable taureau » et de « dragon impétueux » en même temps d'où l'étrangeté du monstre qui nous amène à nous demander qui il est vraiment. Cependant, ce monstre aux allures surnaturelles est indirectement la cause de la mort d'Hippolyte. Mais, le fait que ses chevaux ne veulent plus s'arrêter et qu'ils se précipitent dans les rochers puis qu'ils traînent le héros sur le sol semble plus réaliste que l'apparition d'un monstre marin dont la description reste confuse.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    La première scène du troisième acte -(de «Phèdre»), si belle en soi pourtant, Racine ne l'invente sans doute que pour amorcer l'extraordinaire rebondissement du quatrième acte., GIDE, Attendu que..., p. 206.

    Ajouté par webmaster

    Le modèle de ces sortes de descriptions est dans le récit de Théramène, lequel n'est pas utile à la tragédie, mais rend tous les jours de grands services à l'éloquence judiciaire., HUGO, les Misérables, I, VII, IX.

    Ajouté par webmaster

    .1 Pour nous -(en Occident) le théâtre est une branche de la littérature, une sorte de variété sonore du langage, et si nous admettons une différence entre le texte parlé sur la scène et le texte lu par les yeux, si nous enfermons le théâtre dans les limites de ce qui apparaît entre les répliques, nous ne parvenons pas à séparer le théâtre de l'idée du texte réalisé., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, p. 103.

    Ajouté par webmaster

    .4 Comme institution, l'auteur est mort : sa personne civile, passionnelle, biographique, a disparu; dépossédée, elle n'exerce plus sur son oeuvre la formidable paternité dont l'histoire littéraire, l'enseignement, l'opinion avaient à charge d'établir et de renouveler le récit; mais dans le texte, d'une certaine façon, -je désire l'auteur (...), R. BARTHES, le Plaisir du texte, p. 46.

    Ajouté par webmaster

    .1 Qu'il écrive tout de suite au maire de sa commune pour lui demander un extrait de son acte de naissance., Sacha GUITRY, Ils étaient neuf célibataires, p. 119.

    Ajouté par webmaster

    Le texte n'est pas un -phénomène linguistique, autrement dit il n'est pas la signification structurée qui se présente dans un corpus linguistique vu comme une structure plate. Il est son -engendrement : un engendrement inscrit dans ce «phénomène» linguistique, ce -phéno-texte qu'est le texte imprimé, mais qui n'est lisible que lorsqu'on remonte -verticalement à travers la genèse (...) Ce qui s'ouvre dans cette verticale est l'opération (linguistique) de génération du phéno-texte. Nous appellerons cette opération un -géno-texte en dédoublant ainsi la notion de texte en phéno-texte et géno-texte (...), Julia KRISTEVA, Sêmeiôtikê, p. 219.

    Ajouté par webmaster

    (...) un théâtre qui soumet la mise en scène et la réalisation, c'est-à-dire tout ce qu'il y a en lui de spécifiquement théâtral, au texte, est un théâtre d'idiot, de fou, d'inverti, de grammairien, d'épicier, d'anti-poète et de positiviste, c'est-à-dire d'Occidental., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, «La mise en scène et la métaphysique», Idées/Gall., p. 59.

    Ajouté par webmaster

    La scène est à Rome, dans un cabinet qui est entre l'appartement de Titus et celui de Bérénice., RACINE, Bérénice, Indications de scène.

    Ajouté par webmaster

    «- Nous reprenons la grande scène d'amour du second acte», disait le directeur à la fin de la troisième répétition., Ed. DE GONCOURT, la Faustin, X.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    TEXTE D'ETUDE : extrait du récit de Théramène, acte V, scène 6 (v. 1498-1546) - RACINE

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast littérature