Tout ce qui est naturel est-il normal ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La mort n'est rien pour nous. Qu'en penser ? Y a-t-il un sens à parler de pratiques contre ... >>


Partager

Tout ce qui est naturel est-il normal ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Tout ce qui est naturel est-il normal ?



Publié le : 7/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Tout ce qui est naturel est-il normal ?
Zoom

 

Le sens commun qualifie le plus souvent une action ou une pensée qui lui apparaît dans l’ordre des choses en employant l’expression « c’est naturel «. Pourtant, en s’interrogeant sur la « normalité « de ce qui est ainsi qualifié, deux pistes diamétralement opposées s’offrent à nous : car ce qui est normal, au sens strict, doit s’apprécier de manière quantitative. Pourtant, il est fréquent de remarquer la contamination de ce jugement par le qualitatif, autrement dit la règle qui renvoie à une norme.

Ainsi, comment considérer les créations de la nature elle-même ou ce qui renvoie à l’absence d’acquis ? Comment serait-il possible de mesurer à la fois la « naturalité « de la chose quand elle renvoie à une pensée ou à un comportement si nous usons d’une norme pré-établie ? Serait-il même possible de penser ce qui a trait à la nature en termes de norme, alors que le mot renvoie le plus souvent à un fait culture ? Les enjeux de telles interrogations sont multiples, dans la mesure où il s’agit d’explorer des domaines d’étude aussi variés que les sciences naturelles, l’anthropologie et la sociologie. Ainsi sont questionnées tant la frontière entre nature et culture que la possibilité d’un arrachement à cette dualité.



A ce titre, Durkheim souligne que le crime par exemple peut être qualifié de normal puisque se produisant régulièrement dans une société. C'est ici qu'il est possible de disjoindre normalité et norme : le crime ne répond pas aux normes d'une société, pour autant il est naturel et normal puisqu'il a une fonction dans celle-ci.   La norme s'oppose à la Nature   La norme exclut l'accident, pourtant « naturel »... : A considérer à présent la « normalité » au sens de « norme », il apparaît contradictoire d'associer ce terme aux productions naturelles : car une norme, c'est une règle par rapport à laquelle sont fixés les jugements de valeur. Le « canon » utilisé dans l'art classique écarte d'emblée les « accidents » produits par la Nature : les monstres, les anomalies et autres exceptions. Plotin, dans les Ennéades, souligne ainsi que la norme repose sur la beauté, alors que la laideur constitue un accident, une privation de matière absolue. Mais cette vision, profondément ancrée dans la tradition chrétienne, fait de la Nature un instrument de Dieu : à considérer la Nature comme une création non habitée par un esprit supérieur, on ne peut penser ses productions en termes de « valeurs ». La norme ou la domestication de la Nature : cette maîtrise de ce qui pourrait apparaître naturel par la norme est particulièrement visible dans les commandements religieux ou moraux : défendre de tuer, c'est extraire l'être humain de son animalité pour conférer à l'humanité une valeur supérieure. Il n'y a guère de « normes » dans les communautés animales puisqu'elles ne possèdent pas de conscience d'exister : la norme est également l'expression d'une distance réflexive vis-à-vis de ce qui est naturel ou inné. La règle constituée propose un modèle sans cesse réélaboré, bien loin de la conscience médiate de la Nature. Ainsi la norme que constitue l'établissement du Droit dans le Projet de Paix perpétuelle de Kant permet-il à l'homme de résoudre de manière pacifiste l'expression de son « insociable sociabilité » naturelle, non plus à travers le conflit, qui serait la réponse immédiate, mais dans une union de tous les esprits vers un projet plus haut, au sens où il a pour but ultime la sauvegarde des êtres.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Tout ce qui est naturel est-il normal ? Corrigé de 4012 mots (soit 6 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Tout ce qui est naturel est-il normal ?" a obtenu la note de :

5.8 / 10

Corrigé consulté par :
  • angeanonyme-251693 (Hors-ligne), le 07/01/2015 é 07H16.
  • fenouille59-243423 (Hors-ligne), le 02/01/2015 é 02H15.
  • Skarsnik-229401 (Hors-ligne), le 30/01/2014 é 30H17.
  • lennybar (Hors-ligne), le 05/02/2012 é 05H01.
  • xdiamxd (Hors-ligne), le 18/10/2011 é 18H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Tout ce qui est naturel est-il normal ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit