NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Suis-je celui qui se montre dans mes rêves ? ... Ai-je une histoire ou suis-je mon histoire ? ... >>


Partager

Tout sujet est-il condamné à se prendre pour un autre ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Tout sujet est-il condamné à se prendre pour un autre ?



Publié le : 14/2/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Tout sujet est-il condamné à se prendre pour un autre ?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Tout sujet est-il condamné à se prendre pour un autre ?




       Autrui est nécessaire à la constitution de la conscience de soi.A ~ La conscience de soi se différencie du monde naturel.q       Comme le remarque Hegel, l'être conscience possède une double existence : d'une part, l'existence qu'il partage avec toutes les choses qui existent naturellement et, d'autre part, la représentation de sa propre existence, qu'il acquiert par sa capacité à penser, mais aussi par son activité pratique.q       La conscience de soi se  construit donc dans un rapport au monde externe, dont elle se différencie par un mouvement de négation : je ne suis pas cela !B ~ L'autre conscience opère la même négation.q       Or, parmi les phénomènes, il en est qui opèrent la même différenciation entre eux-mêmes et le monde extérieur : d'autres consciences de soi ne se contentent pas d'exister, mais se vivent et se reconnaissent elles-mêmes dans un mouvement de différenciation active (négativité) par rapport aux choses naturelles.q       Hegel souligne que la conscience de soi ne trouve sa pleine satisfaction que dans cette rencontre d'une autre conscience de soi ; celle-ci permet à la conscience de se confronter à une image d'elle-même, dans laquelle elle puisse se (re)connaître, mais aussi de faire l'expérience de sa liberté.C ~ Reconnaissance et conflit.q       Le souhait de la conscience est en effet d'être reconnue par l'autre dans sa singularité et dans sa liberté ; on sait combien l'enfant a besoin de trouver chez ses parents ou dans son entourage une reconnaissance de sa propre valeur.q       Mais cette attente se heurte au même désir de reconnaissance venu de l'autre, ou se trouver en contradiction avec le désir de celui dont j'attends pourtant d'être reconnu : reconnaissance et affirmation de sa liberté deviennent contradictoires.q       Mais Hegel montre également que celui impose son pouvoir peut devenir dépendant de ceux qu'il asservit, et que l'esclave devient par son travail même indépendant du maître : conflits et contradictions ne sont pas figés, ce sont les moteurs mêmes des transformations de la conscience et de celles de l'histoire.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 953 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Tout sujet est-il condamné à se prendre pour un autre ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • gui16484 (Hors-ligne), le 28/12/2008 é 28H18.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit