LA TRAGEDIE DANS LE THEATRE CLASSIQUE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LE FANTASTIQUE DANS THERESE RAQUIN Du réalisme zolien à l'influence des peintres ... >>
Partager

LA TRAGEDIE DANS LE THEATRE CLASSIQUE

Littérature

Aperçu du corrigé : LA TRAGEDIE DANS LE THEATRE CLASSIQUE



Publié le : 6/7/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

LA TRAGEDIE DANS LE THEATRE CLASSIQUE
Zoom

I-            Les caractéristiques d’une tragédie.

 

Personnages

Illustres, légendaires ou réels : héros antiques, bibliques, princes, rois (2 ou 3 protagonistes) + chœur (12 à 15 personnages) chantant.

Epoque

en général, antérieurs à l’histoire : antiquité grecque ou romaine, époque de la Bible.

Lieu

Un pays lointain, le plus souvent des bords de la méditerranée : un palais.

Dénouement

« tragique » : la mort. Les héros sont soumis à des forces qui les dépassent.

Effet sur le spectateur

Inspirer la terreur et la pitié pour le purifier de ses passions : c’est la catharsis (purification en grec).

 

 

II-          Les caractéristiques de la tragédie classique au théâtre

 

Composition                               - 5 actes en vers

 

Règle des 3 unités                       - unité de temps (le temps de l’action ne doit pas dépasser une journée)                  

-      unité d’action (elle découle de l’unité de temps)

-      unité de lieu

 

 

III-       Les principes de l’action

 

Ce travail a été présenté dans un dossier édité par le centre de ressource de l’ENNA – Paris-Nord.

Lecture plurielle et active d’Eliane Navarro – Chastel sous la direction de Marcelle Bilon en 1990.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : LA TRAGEDIE DANS LE THEATRE CLASSIQUE Corrigé de 763 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "LA TRAGEDIE DANS LE THEATRE CLASSIQUE" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

« Gide a compris, comme Giraudoux, que les légendes antiques permettent de traiter les problèmes les plus actuels; comme Cocteau, il a pris avec elles les plus grandes libertés et a renoncé à leur propos au ton solennel de la tragédie classique. » (Georges VERSINI, Le Théâtre français depuis 1900, « Que sais je? »1970)

Ajouté par webmaster

Ce que certains jugent, dans la tragédie classique, comme le comble de l'artifice : les fureurs, les imprécations, voilà qui, dans Racine, paraît le plus humain (...), F. MAURIAC, Vie de Racine, p. 110.

Ajouté par webmaster

Cette pudeur hautaine de l'émotion est quelque chose d'aussi rare dans le théâtre musical que l'est, en poésie, la tragédie de Racine (...), R. ROLLAND, Musiciens d'aujourd'hui, Pelléas et Mélisande.

Ajouté par webmaster

Nous crûmes d'abord, pendant deux ans, que le -romantisme, en manière d'écriture, ne s'appliquait qu'au théâtre, et qu'il se distinguait du classique parce qu'il se passait des unités (...) Mais on nous apprend tout à coup (...) qu'il y avait poésie romantique et poésie classique, roman romantique et roman classique (...) Quand nous reçumes cette nouvelle, nous ne pûmes fermer l'oeil de la nuit (...) Heureusement, dans la même année, parut une illustre préface (...) On y disait très nettement que le romantisme n'était autre chose que l'alliance (...) du grotesque et du terrible (...), A. DE MUSSET, Mélanges de littérature et de critique, «Lettres de Dupuis et Cotonet», I (Cf. toute la lettre).

Ajouté par webmaster

(...) l'oeuvre d'art réalisé -(sic) par Lully n'est pas moins que la tragédie classique et les nobles jardins de Versailles un monument durable de la robuste époque qui fut l'été de notre race., R. ROLLAND, Musiciens d'autrefois, p. 202.

Ajouté par webmaster

Tandis que la tragédie rougissait les rues, la bergerie florissait au théâtre (...), CHATEAUBRIAND, Mémoires d'outre-tombe, I, 7.

Ajouté par webmaster

.1 Au sens où tout réalisme pictural naît contre une idéalisation, le réalisme littéraire, le naturalisme plus encore, étaient nés contre le personnage théâtral. Pas seulement romantique ou classique; au coeur de l'homme, l'appel de tout réalisme était destructeur de celui du théâtre, aboutissait au roman. D'où le constant échec de ces réalismes au théâtre, à commencer par celui de Balzac et continuer par celui de Flaubert; alors que celui de Tchekhov, dépendance de la poésie, y réussit à merveille. Le théâtre contraignait à son réel le réalisme, qui vivait de son propre imaginaire., MALRAUX, l'Homme précaire et la Littérature, p. 125-126.

Ajouté par webmaster

Il y a dans un spectacle comme celui du théâtre Balinais quelque chose qui supprime l'amusement, ce côté de jeu artificiel inutile, de jeu d'un soir qui est la caractéristique de notre théâtre à nous., A. ARTAUD, le Théâtre et son double, «Sur le théâtre Balinais», Idées, Gallimard, p. 90.

Ajouté par webmaster

(...) Aristote (...) ne veut pas qu'on en compose une -(tragédie) d'un ennemi qui tue son ennemi, parce que, bien que cela soit fort vraisemblable, il n'excite dans l'âme des spectateurs ni pitié, ni crainte, qui sont les deux passions de la tragédie (...), CORNEILLE, Héraclius..., Au lecteur.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

LA TRAGEDIE DANS LE THEATRE CLASSIQUE

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast littérature