LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'artiste a-t-il besoin d'un modèle ? La passion est-elle une excuse ? >>


Partager

Les transformations historiques de la société contraignent-elles l'homme à changer les principes selon lesquels il doit diriger son action ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les transformations historiques de la société contraignent-elles l'homme à changer les principes selon lesquels il doit diriger son action ?



Publié le : 15/9/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

Les transformations historiques de la société contraignent-elles l'homme à changer les principes selon lesquels il doit diriger son action ?
Zoom

 

Le mot « Histoire « désigne toute connaissance basée sur l’observation, la description de faits advenus dans le passé. Il y a lieu de distinguer entre l’histoire, récit véridique du passé, et l’Histoire, comme réalité historique, totalité de ce qui a eu lieu et de ce qui aura lieu dans l’avenir.

Le verbe façonner désigne un processus qui consiste à travailler un matériau dans le but de lui donner une certaine forme.

Par morale, on entend l’ensemble de règles en vigueur dans une société. La morale désigne également la réflexion sur les normes et les fins de la vie et de l’action humaines.

En posant la question « l’histoire façonne-t-elle notre morale ? « nous cherchons à déterminer si la morale est comme un matériau auquel l’histoire se rapporte pour lui donner une certaine forme. En d’autres termes, il s’agit de voir si la morale est un résultat de l’histoire, si elle dépend du cours de l’histoire et des évènements historiques. A première vue, une telle thèse ne saurait que nous surprendre, dans la mesure où il peut nous sembler que l’histoire nous donne davantage une leçon de relativisme moral qu’elle ne façonne cette dernière. Cependant, en dépit des exemples innombrables d’amoralité que l’histoire nous donne, cette dernière ne serait elle pas à même d’informer la morale qui est la notre, dans la mesure où cette dernière, loin d’être le fruit d’un sentiment inné dans l’individu, est en vérité un produit de l’histoire, un système bâti au cours du temps. Néanmoins, nous verrons que par morale, nous entendons aussi un enseignement pratique pour l’individu, qui puisse lui servir dans la conduite de son existence quotidienne : en ce sens, notre morale est davantage façonnée par l’effort réflexif de l’esprit humain sur l’évolution historique que par l’histoire elle-même.

La question au centre de notre travail sera donc de déterminer si notre morale est façonnée par l’histoire elle-même ou par l’effort de l’esprit humain réfléchissant aux enseignements prodigués par l’histoire.


  

 



 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2657 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Les transformations historiques de la société contraignent-elles l'homme à changer les principes selon lesquels il doit diriger son action ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • jjjjjjjjjjjjjjjjjjjj (Hors-ligne), le 21/06/2013 é 21H04.
  • lafleche (Hors-ligne), le 09/11/2010 é 09H09.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    • Pour démarrer

    Les changements qui affectent le groupe social obligent-ils l'homme à transformer ses règles ou normes d'action ? Un beau sujet sur l'interaction entre les principes, les valeurs et les évolutions historiques.

    • Conseils pratiques

    Un sujet intéressant si vous vous penchez avec sérieux suries métamorphoses de la société occidentale. N'éludez pas les perspectives contemporaines (fin des idéologies, etc.). Montrez bien que les principes responsabilité et communication transparente régissent la nouvelle société.

    • Bibliographie

    Hans JONAS, Le principe responsabilité, Cerf.
    Jürgen HABERMAS, morale et communication, Cerf ; L'éthique de la discussion, Cerf.
    P. RicoeuR, Lectures 1, Seuil, Passages consacrés à Hans JONAS.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit