LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Déterminisme social et déterminisme naturel ? ... Les difficultés de l'autonomie ? >>


Partager

Travail et aliénation ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Travail et aliénation ?



Publié le : 30/8/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Travail et aliénation ?
Zoom

* Chacun ne s'éprouve-t-il pas, par exemple, comme étant différent, d'une plus grande valeur que la fonction qu'il occupe ? la conscience de notre liberté ne se laisse pas réduire à ce que nous produisons. L'incompatibilité du travail et de la liberté n'est jamais totale parce que le travail ne saurait supprimer la conscience que nous avons de notre liberté. Travail et finalité.   Le noeud de la question est finalement de savoir si le travail porte sur la production d'un objet qui lui soit extérieur, ou s'il porte sur lui-même. Le travail est-il un moyen ou une fin en soi ?          Le travail est d'abord un moyen de ne plus travailler, comme si finalement la finalité du travail était de se supprimer : après tout, c'est en effet bien souvent l'idée de l'arrivée du week-end qui nous fait supporter les semaines ouvrées. Rousseau, par exemple, dans son « Essai sur l'origine des langues «, se fait le défenseur de cette idée : « Si l'on y regardait bien, l'on verrait que, même parmi nous, c'est pour parvenir au repos que chacun travaille : c'est  encore la paresse qui nous rend laborieux «. Ce propos se fonde surtout, outre sur l'idée que la paresse est la pente naturelle de l'homme, sur une compréhension sociale du travail ; mais pourtant, force est de reconnaître que certaines de nos activités de loisir offrent tous les symptômes du travail, et que le bricolage acharné, par exemple, est bien la production non immédiatement nécessaire d'un objet par des moyens techniques. Comment interpréter cette irruption de la logique du travail dans le loisir ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6723 mots (soit 10 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Travail et aliénation ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Revenger (Hors-ligne), le 14/03/2012 é 14H18.
  • ben (Hors-ligne), le 04/11/2010 é 04H08.
  • Dupont68424 (Hors-ligne), le 17/05/2010 é 17H19.
  • Baptiste57203 (Hors-ligne), le 08/02/2010 é 08H13.
  • Camille24028 (Hors-ligne), le 22/02/2009 é 22H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    • aliénation

    ■ Du latin alienus, « étranger », de alius, "autre". En droit, désigne le fait de donner ou de vendre. C'est le sens qu'utilise Rousseau dans Le Contrat social.
    ■ Pour Hegel, Feuerbach et Marx, l'aliénation est le processus par lequel un individu est dépossédé de ce qui le constitue au profit d'un autre, ce qui entraîne un asservissement.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit