NoCopy.net

Le travail engendre-t-il l'inégalité entre les hommes ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-ce par le travail que l'homme prend consc ... La division du travail est-elle inévitable ? >>
Partager

Le travail engendre-t-il l'inégalité entre les hommes ?

Echange

Aperçu du corrigé : Le travail engendre-t-il l'inégalité entre les hommes ?



Publié le : 23/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Le travail engendre-t-il l'inégalité entre les hommes ?
Zoom

Sans doute le travail humain comporte-t-il une part essentielle de réflexion, d'élaboration rationnelle, de choix, d'artifice, que l'on ne reconnaît pas chez l'animal. Mais cette différence doit sans doute être relativisée : est-elle si tranchée, si radicale ? Ne reste-t-il pas, dans le travail humain, bien des aspects instinctifs ? La division du travail n'est-elle pas déjà présente chez les animaux ? Il n'est pas sûr que ces différences soient vraiment décisives, qu'elles suffisent à distinguer le travail humain du comportement animal.On peu...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Le travail engendre-t-il l'inégalité entre les hommes ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Si nous prônons l'égalité sociale et rétribuons chacun de la même manière alors voilà ce qui s'ensuit naturellement « S'il doit seulement recevoir autant que les autres, on peut seulement exiger de lui, en toute justice, qu'il produise juste autant ». Nous sommes confrontés à un cercle vicieux. En effet dans la première partie nous tentions de résoudre l'inégalité naturelle par une égalité sociale. Ici l'égalité sociale implique un désinvestissement des plus doués, qui ne feront pas plus que les autres. L'égalité sociale donc est suivie d'un semblant d'égalité naturelle, puisque les plus doués se mettent au même niveau que les moins doués. L'équilibre semble rétabli même s'il n'est que factice : l'égalité naturelle fait face à l'égalité sociale même si c'est la seconde et non la première qui est la source de l'autre. Une perte est, cependant à noter, le talent et l'habileté des individus ne sont pas mis à profit.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) le sauvage vit en lui-même; l'homme sociable, toujours hors de lui, ne sait que vivre dans l'opinion des autres, et c'est pour ainsi dire de leur seul jugement qu'il tire le sentiment de sa propre existence (...) Il me suffit d'avoir prouvé que ce n'est point là l'état originel de l'homme, et que c'est le seul esprit de la société et l'inégalité qu'elle engendre qui changent et altèrent ainsi toutes nos inclinations naturelles., ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, II.

Ajouté par webmaster

(...) les hommes dans cet état -(de nature), n'ayant entre eux aucune sorte de relation morale ni de devoirs connus, ne pouvaient être ni bons ni méchants, et n'avaient ni vices ni vertus (...), ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, I.

Ajouté par webmaster

L'inégalité étant presque nulle dans l'état de nature, tire sa force et son accroissement du développement de nos facultés et des progrès de l'esprit humain (...), ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, II.

Ajouté par webmaster

(...) il est impossible de concevoir l'idée de la propriété naissante d'ailleurs que de la main-d'oeuvre; car on ne voit pas ce que, pour s'approprier les choses qu'il n'a point faites, l'homme y peut mettre de plus que son travail. C'est le seul travail qui, donnant droit au cultivateur sur le produit de la terre qu'il a labourée, lui en donne par conséquent sur le fonds, au moins jusqu'à la récolte, et ainsi d'année en année; ce qui, faisant une possession continue, se transforme aisément en propriété., ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, II.

Ajouté par webmaster

Les diverses formes de gouvernements tirent leur origine des différences plus ou moins grandes qui se trouvèrent entre les particuliers au moment de l'institution., ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, II.

Ajouté par webmaster

Les diverses formes de gouvernements tirent leur origine des différences plus ou moins grandes qui se trouvèrent entre les particuliers au moment de l'institution., ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, II.

Ajouté par webmaster

(...) mais dès l'instant qu'un homme eut besoin du secours d'un autre, dès qu'on s'aperçut qu'il était utile à un seul d'avoir des provisions pour deux, l'égalité disparut, la propriété s'introduisit, le travail devint nécessaire et les vastes forêts se changèrent en des campagnes riantes qu'il fallut arroser de la sueur des hommes, et dans lesquelles on vit bientôt l'esclavage et la misère germer et croître avec les moissons., ROUSSEAU, De l'inégalité parmi les hommes, II.

Ajouté par webmaster

Le travail engendre forcément les bonnes moeurs, sobriété et chasteté, conséquemment la santé, la richesse (...), BAUDELAIRE, Journal intime, «Mon coeur mis à nu», XCIV.

Ajouté par webmaster

« Dès l'instant qu'un homme eut besoin du secours d'un autre [...], l'égalité disparut, la propriété s'introduisit, le travail devint nécessaire, et les vastes forêts se changèrent en des campagnes riantes qu'il fallut arroser de la sueur des hommes, et dans lesquelles on vit bientôt l'esclavage et la misère germer et croître avec les moissons. » Rousseau, Sur l'origine de l'inégalité, 1755.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Le travail engendre-t-il l'inégalité entre les hommes ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo