NoCopy.net

Le travail intellectuel est-il supérieur au travail manuel ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le travail est-il le contraire du jeu ? Le travail est-il nécessaire pour devenir lib ... >>
Partager

Le travail intellectuel est-il supérieur au travail manuel ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le travail intellectuel est-il supérieur au travail manuel ?



Publié le : 9/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le travail intellectuel est-il supérieur au travail manuel ?
Zoom
  • division du travail : Principe fondamental des sociétés industrielles selon Adam Smith. Désigne la répartition entre ses différents membres des tâches nécessaires au fonctionnement de la société.
  • INTELLECTUEL : adj. et n. 1° Qui se rapporte à l'intellect, au travail de l'esprit. La vie intellectuelle. Un mouvement intellectuel. Métiers manuels contre métiers intellectuels, est-ce que cela a un sens ? 2° Qui aime les choses de l'esprit, l'activité de l'intelligence pure. Il est très intellectuel, si intellectuel même que je me demande s'il a gardé du bon sens. C'est un intellectuel, un vrai : rigoureux, précis, convaincant. Ce sens comporte souvent une nuance péjorative : on accuse l'intellectuel d'intellectualisme (sens n° 2). 3° Les intellectuels. Comme nom, le mot intellectuel est apparu à l'époque de l'affaire Dreyfus pour désigner les écrivains qui s'engageaient aux côtés de Zola, pour condamner l'erreur judiciaire commise. À partir de là, on appelle souvent « intellectuels » des hommes qui mettent à profit le renom qu'ils ont acquis dans le domaine de la culture pour s'engager dans la lutte politique et sociale (voir Intelligentsia). Notre pays va mal, et tout le monde se tait: où sont passés les intellectuels d 'hier ?
  • supérieur : Au dessus de, qui dépasse.

Au fil du temps, le travail intellectuel l'emporte sur la travail manuel. Notre société a besoin d'intellectuels plutôt que de manuels, de cerveaux plutôt que de bras. Cette supériorité du travail intellectuel a été accentué par le capitalisme et la lutte des classes (Marx).

MAIS...

Le travail manuel et le travail intellectuel sont tous deux une expression de l'intelligence humaine. On ne peut pas dire que l'un est supérieur à l'autre. Ils sont complémentaires.



[Avant de penser, il faut se nourrir. C'est le travail manuel qui produit ce qui est absolument nécessaire à l'homme. La distinction entre travail manuel et travail intellectuel est fallacieuse. Que l'homme construise un meuble ou qu'il résolve des équations, il fait de toute façon appel à ses aptitudes intellectuelles.] La dévalorisation du travail manuel est relativement récente Les Grecs considéraient que l'homme sage est un homme qui maîtrise plusieurs techniques. Jusqu'à la naissance de l'industrialisation, le bon ouvrier, l'artisan avaient droit à la considération. La noblesse, si elle méprisait bien le travail en général, ne faisait pas de distinction entre celui qui enseigne pour gagner sa vie et celui qui cultive la terre. Tout travail manuel «noble» est intellectuel La dépréciation du travail manuel n'est pas seulement idéologique. Elle se rapporte à un état de fait: le travail à la chaîne, lié au développement de l'industrialisation, transforme l'homme en une sorte d'automate. Mais l'«ouvrier spécialisé», c'est-à-dire celui qui n'exécute qu'une seule et même tâche, sans jamais avoir à réfléchir, n'est pas l'artisan dont le savoir-faire et l'intelligence s'appliquent à toutes les étapes de la fabrication d'un objet.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le travail intellectuel est-il supérieur au travail manuel ? Corrigé de 1042 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le travail intellectuel est-il supérieur au travail manuel ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • tatin-218695 (Hors-ligne), le 03/11/2013 à 03H18.
  • koxie81-216648 (Hors-ligne), le 22/10/2013 à 22H14.
  • alicescherrer-186067 (Hors-ligne), le 17/11/2012 à 17H15.
  • Clem76 (Hors-ligne), le 09/05/2012 à 09H19.
  • maxwell76 (Hors-ligne), le 05/04/2012 à 05H23.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Vous pouvez dès lors remarquer, qu'une telle distinction tend à supposer que le travail manuel est dénué de toute démarche intellectuelle. On peut, en effet, trouver des activités mécaniques qui nécessitent peu d'activité intellectuelle. Par exemple, dans le travail à la chaîne, on ne demande pas à la personne de réfléchir mais simplement d'appliquer de manière mécanique et répétitive le même geste. Mais ceci signifie-t-il que tout travail manuel est de la sorte dénué de toute pensée, de toute activité de l'intelligence? Dès lors, la distinction que nous opérons est-elle légitime ? Première partie Vous pouviez donc part exemple partir de cette distinction entre le travail manuel et le travail intellectuel au regard de la valeur que nous leur accordons. L'un est un travail du corps, l'autre un travail de l'esprit. Certes, dans les deux cas, nous retrouvons la notion d'effort, néanmoins, cet effort ne semble pas être de même nature.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    C'était merveille d'entendre le baron faire cet éloge du travail manuel - ou plutôt ce n'était pas merveille, puisque le caractère -sacré du travail manuel est une trouvaille purement et spécifiquement bourgeoise., MONTHERLANT, les Célibataires, I, V.

    Ajouté par webmaster

    J'ai un appétit inassouvi de travail manuel... Je sens bien que c'est la pente du moindre effort. - N'est-ce pas? Même avec notre inexpérience, et les difficultés de détails, il y a dans le travail manuel un fond de facilité enivrante., J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, t. II, XV, p. 175.

    Ajouté par webmaster

    Certains, en France, gardent une idéologie de rentiers et considèrent avec condescendance le travail, surtout le travail manuel., Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 67.

    Ajouté par webmaster

    (...) il y a dans le travail manuel un fond de facilité enivrante -(dit Jallez). L'animal que nous sommes aime mieux ça. La seule fatigue qu'il redoute réellement est celle de la tête. L'ardeur qu'ont beaucoup de nos camarades à se jeter dans les travaux de pure érudition vient de là : c'est tout près du travail manuel., J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, t. II, XV, p. 175.

    Ajouté par webmaster

    On a tort de croire que la vieillesse est une pente de décroissement; c'est le contraire. On monte et avec des enjambées surprenantes. Le travail intellectuel se fait aussi rapide que le travail physique chez l'enfant. On ne s'en rapproche pas moins du terme de la vie, mais comme d'un but et non d'un écueil (...), G. SAND, Journal intime, sept. 1868, -in MAUROIS, Lélia, p. 504.

    Ajouté par webmaster

    J'ai énormément à faire, maman, vous le savez; beaucoup de travail. - Baste! fit-elle, le travail? Tu dois travailler. Tu dois briser tes nerfs, le travail est ta santé., BERNANOS, la Joie, OE. roman., p. 539.

    Ajouté par webmaster

    Le travail avait cessé. Celui qui n'a que ses bras, son travail du jour pour nourrir le jour, allait chercher du travail, n'en trouvait pas, mendiait, ne recevait pas, volait (...), MICHELET, Hist. de la Révolution franç., I, II.

    Ajouté par webmaster

    « Le vrai travail est avec l'homme ; c'est le travail des champs et des jardins, les heureux échanges formés sous le regard, et la division du travail, mais non point poussée jusqu'à la division des hommes. » Alain, Les Aventures du coeur, 1945.

    Ajouté par webmaster

    On appelle travail l'exercice de l'activité humaine qui est dirigé vers une fin -médiate (...) Cueillir un fruit pour le manger ne s'appelle pas travailler; mais cueillir des fruits pour les mettre en réserve, pour les céder en échange de quelque autre avantage, etc., est travailler (...) une excursion est un exercice de l'activité qui n'est pas travail chez le touriste, parce qu'il y cherche seulement une satisfaction directe; elle est un travail pour le guide (...) Il se mêle souvent à la notion du travail une idée de -contrainte., F. SIMIAND, -in Grande Encycl. (BERTHELOT), art. -Travail.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le travail intellectuel est-il supérieur au travail manuel ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo