Le travail est-il plus formateur que les loisirs ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le plus grand mal du chômage est-il d'ordre m ... L'homme ne travaille-t-il que pour gagner sa ... >>


Partager

Le travail est-il plus formateur que les loisirs ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le travail est-il plus formateur que les loisirs ?



Publié le : 9/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Le travail est-il plus formateur que les loisirs ?
Zoom

Ce ne sont pas des termes équivalents : le mot « exploitation « désigne la réalité économique d'un travail non payé, au moins en partie. Le mot « aliénation « renvoie à une situation où le travailleur ne se « reconnaît « plus dans son travail. Il ne s'agit plus seulement de la dimension économique. La dénonciation se fait en fonction d'une certaine idée de ce que devrait représenter le travail pour l'homme : permettre la réalisation de l'individu en étant la manifestation, l'extériorisation de lui-même. La critique de l'aliénation fait référence à une « essence « de l'humanité, dont le travail est censé accomplir la réalisation. Cette critique suppose donc un point de vue « philosophique «, en quoi elle se distingue de la problématique plus « économique « qui analyse l'exploitation du travail. Cette réflexion sur l'aliénation implique en effet que le travail, non seulement comme rapport à la nature, mais aussi comme rapport à autrui, met en jeu la définition et la réalisation de l'humanité. La production capitaliste entraîne d 'abord l'appauvrissement continu de toute une partie de la population : « L'ouvrier s'appauvrit à mesure qu'il produit la richesse, à mesure que sa production gagne en puissance et en volume. « Mais ce n'est là encore que l'aspect le plus extérieur, et en quelque sorte quantitatif, du phénomène. En réalité, l'ouvrier se perd lui-même dan le processus de production.


  • I) Le travail est plus formateur que les loisirs.

a) Le travail exige attention et intelligence.
b) Le loisir est paresse et futilité.
c) Le travail façonne la nature en même temps que l'homme.

  • II) Le travail n'est pas plus formateur que les loisirs.

a) Le travail nous aliène.
b) Liberté du loisir et loisir de la liberté.
c) Le loisir n'est pas l'oisiveté.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le travail est-il plus formateur que les loisirs ? Corrigé de 5148 mots (soit 8 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le travail est-il plus formateur que les loisirs ?" a obtenu la note de :

9 / 10

Corrigé consulté par :
  • vazferreira (Hors-ligne), le 04/05/2012 é 04H09.
  • Divlog (Hors-ligne), le 27/03/2011 é 27H17.
  • sumator (Hors-ligne), le 21/03/2011 é 21H18.
  • moipasmoi (Hors-ligne), le 13/03/2011 é 13H17.
  • le renard (Hors-ligne), le 07/03/2011 é 07H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Le travail est-il plus formateur que les loisirs ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit