NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ne travaille-t-on que par intérêt ? n'échange-t-on que des biens ? >>


Partager

Ne travaille-t-on que pour subvenir à nos besoins ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ne travaille-t-on que pour subvenir à nos besoins ?



Publié le : 1/12/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Ne travaille-t-on que pour subvenir à nos besoins 	?
Zoom
  • Bien lire le sujet: le travail est présenté par l'intitulé de la question comme simple moyen pour l'homme de subvenir à ses besoins, ce serait la première caractéristique du travail. Il conviendra donc de se demander en quoi le travail permet une telle satisfaction des besoins puis de dépasser cette première détermination. Il faut cependant éviter de présenter le devoir comme un catalogue d'opinions possibles sur le travail qui ne s'articuleraient pas entre elles selon une véritable nécessité (« le travail ne permet pas seulement de subvenir à nos besoins: c'est aussi le moyen d'assurer le pouvoir d'une classe dirigeante, un châtiment divin, l'origine de la propriété, la condition de la création artistique«, etc.).
  • Un point de départ à discuter : il s'agira de se demander en quel sens le travail permet à l'homme de satisfaire ses besoins, et ce qui dans le travail ou les besoins humains rend possible une telle satisfaction.
  • Recherche du problème : on peut se demander ce que signifie pour le travail de satisfaire les besoins de l'homme. L'homme doit avoir des besoins pour avoir à les satisfaire. Quelles sont les conséquences de cette condition de l'homme comme être ayant des besoins? Le travail est ce qui, en délivrant l'homme de ses besoins, lui permet de devenir pleinement homme: il détache l'homme de la nature dont il vient, il le destine à vivre en communauté, avec ses semblables.


Le travail n'est-il qu'un moyen, un instrument pour parvenir à une fin, et cette fin est-elle de subvenir à ses besoins ? Subvenir à ses besoins, est-ce gagner sa vie ? On va parler de la valeur marchande du travail. Le travail ne permet-il que d'avoir un salaire permettant de subvenir ? Le travail, par définition, a pour but la satisfaction d'un besoin. Pourtant, il n'est pas qu'une valeur marchande, il a une valeur sociale, morale. Et le travail créateur, artistique, ne rentre pas du tout dans le cadre d'une utilité matérielle. C'est également un moyen de prendre conscience de soi (d'acquérir une certaine dignité, puisque ne pas travailler dans notre société conduit à la déchéance). Le travail satisfait-il tous les besoins ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2687 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Ne travaille-t-on que pour subvenir à nos besoins ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • lyanndess-287338 (Hors-ligne), le 23/03/2017 é 23H20.
  • sporkkyx-280342 (Hors-ligne), le 02/01/2017 é 02H14.
  • GogoLulu-250974 (Hors-ligne), le 02/01/2015 é 02H15.
  • mouswins-243600 (Hors-ligne), le 06/10/2014 é 06H21.
  • viclaire-225471 (Hors-ligne), le 30/12/2013 é 30H14.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit