NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Poésies de François VILLON (Résumé & Analyse ... Le Roman de Renart (Résumé & Analyse) >>


Partager

TRISTAN ET ISEUT (Résumé & Analyse)

Fiche de lecture

Aperçu du corrigé : TRISTAN ET ISEUT (Résumé & Analyse)



document rémunéré

Document transmis par : Francois18819


Format: Document en format FLASH protégé

	TRISTAN ET ISEUT (Résumé & Analyse)
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
TRISTAN ET ISEUT (Résumé & Analyse)




Le retentissement de la légende fut si important que "le mythe lui-même a bouleversé l'auditoire médiéval s'il faut en juger par la façon dont les poètes des XII- et XIIIe siècles se situent par rapport à l'érotique tristanesque" (C. Payen). Notamment grâce à la version anonyme en prose (1230) qui rassemble les divers épisodes de la légende, ce roman va en effet devenir la référence littéraire de l'amour passion bien que très vite (XIIIe siècle), une tendance moralisatrice mette l'accent sur les remords et les scrupules du couple. Tristan et Iseut s'éprennent l'un de l'autre d'un amour passionné après avoir bu, par erreur, un philtre magique. Le destin des amants sera tragique.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 441 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " TRISTAN ET ISEUT (Résumé & Analyse)" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • lesteure13190-238419 (Hors-ligne), le 08/05/2014 à 08H07.
  • dayel12 (Hors-ligne), le 14/11/2012 à 14H21.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Tristan chevauchait avec Iseut, et, par crainte d'une embûche, il avait revêtu son haubert sous ses haillons., J. BÉDIER, Tristan et Iseut, XI, p. 124.

    Ajouté par webmaster

    La destinée singulière qui a voulu qu'elle -(la légende de Tristan et Iseut) ne nous parvînt que dans des fragments épars (...), Gaston PARIS, -in J. BÉDIER, Tristan et Iseut, Préface.

    Ajouté par webmaster

    (...) le couple de Tristan et d'Iseut, rivé dès l'abord d'un lien mystérieusement indissoluble, battu par tous les orages et y résistant, essayant vainement de se déprendre et finalement emporté dans un dernier et éternel embrassement (...), Gaston PARIS, Préface, -in J. BÉDIER, Tristan et Iseut.

    Ajouté par webmaster

    Perinis -(le page de la reine), beau doux ami, dit Tristan, retourne en hâte vers ta dame. Dis-lui que je lui envoie salut et amour, que je n'ai pas failli à la loyauté que je lui dois, qu'elle m'est chère par-dessus toutes les femmes (...), J. BÉDIER, Tristan et Iseut, XVII, p. 184.

    Ajouté par webmaster

    Il commande qu'on creuse une fosse en terre et qu'on y amasse des sarments noueux et tranchants et des épines blanches et noires, arrachées avec leurs racines (...) «Seigneurs -(leur dit-il), j'ai fait dresser ce bûcher d'épines pour Tristan et pour la reine (...)», J. BÉDIER, Tristan et Iseut, VIII, p. 83.

    Ajouté par webmaster

    Quand nous partîmes d'Irlande, nous emportions chacune, comme la plus chère des parures, une chemise blanche comme la neige, une chemise de nuit de noces. Sur la mer, il advint qu'Iseut déchira sa chemise, et pour la nuit de noces je lui ai prêté la mienne., J. BÉDIER, Adaptation de Tristan et Iseut, V.

    Ajouté par webmaster

    (...) sachant imiter jusqu'à l'illusion le chant de tous les oiseaux (...), J. BÉDIER, Tristan et Iseut, Préface, p. VII.

    Ajouté par webmaster

    Il s'assimilait lui-même des éléments de toutes provenances (...), Gaston PARIS, Préface à J. BÉDIER, Tristan et Iseut ( Accommodation, cit.).

    Ajouté par webmaster

    Elle -(la reine) remarque sur le sol la branche de coudrier où le chèvrefeuille s'enlace fortement (...), J. BÉDIER, Tristan et Iseut, XVII, p. 180.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo