NoCopy.net

La Troisième République

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Napoléon et la Révolution La ligne bleue des Vosges >>
Partager

La Troisième République

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : La Troisième République



document rémunéré

Document transmis par : ???


Publié le : 5/3/2012 -Format: Document en format FLASH protégé

La Troisième République
Zoom

 

L’empire de Napoléon III est tombé. Mais la Troisième République reprend à son compte la guerre engagée contre la Prusse. Lorsque la République doit se résigner à admettre l’armistice, la guerre étrangère devient une guerre civile : à la bourgeoisie qui accepte un compromis pour défendre ses intérêts s’oppose le peuple, le prolétariat qui n’a rien à perdre. Chassé de Paris par les immenses travaux du préfet Haussmann, le peuple, le prolétariat ouvrier est chassé de la banlieue et des faubourgs par l’avancée de l’armée prussienne. Contraint de rentrer dans Paris, ce peuple frustré par le Progrès, auquel le siècle a tant sacrifié, reprend à son compte la volonté des soldats de l’An II, et veut assumer la fierté de la Nation. Puisque la bourgeoisie capitule, il reste à prendre les armes, à prendre le pouvoir. La Commune de Paris est le combat d’une classe sociale qui somme qu’on la reconnaisse et que l’on reconnaisse ses droits.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La Troisième République Corrigé de 3370 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La Troisième République" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Certain considère que l’instabilité gouvernementale est causée par la fréquence trop importante des commissions parlementaires. Cette fréquence est causée par le principe que les chambres peuvent créer librement des commissions et les membres de celles-ci très spécialisées vont devenir de plus en plus spécialisées, certaines personnes de ces commissions vont être de plus en plus compétentes voire plus que les ministres en place. Également par la mise en cause de la responsabilité à tout moment et inutilité du pouvoir de dissolution. En effet, il n’y a pas de référendum ni de pouvoir populaire donc le peuple ne peut plus trancher des conflits entre le gouvernement et le parlement., plus de dissolution après 1877 car le président est totalement soumis à l’assemblée et il n’est pas envisageable que le parlement donne son accord Il est donc impossible de dissoudre la chambre des députés et la chambre du sénat en droit.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

(...) l'empereur deuxième, ou l'empereur troisième, (puisque c'est le second Empire qui fait le troisième Napoléon), n'a jamais voulu, ou osé, ou risqué se faire sacrer., Ch. PÉGUY, la République..., p. 364.

Ajouté par webmaster

(...) une certaine domination primaire, qui s'est établie vers 1881, qui n'est pas la République, qui se dit la République, qui parasite la République, qui est le plus dangereux ennemi de la République, qui est proprement la domination du parti intellectuel., Ch. PÉGUY, Notre jeunesse, p. 31.

Ajouté par webmaster

(...) un jeune révolutionnaire, Gaston Crémieux, jetait aux ratificateurs -(du traité de paix, en 1871) cette injure : -Majorité de ruraux!, J. BAINVILLE, la Troisième République, p. 27.

Ajouté par webmaster

(...) légitimistes et orléanistes n'avaient pas -(après 1871) contre les républicains la rancune que nourrissaient les bonapartistes. La «gueuse» n'était pas de leur vocabulaire., J. BAINVILLE, la Troisième République, p. 69.

Ajouté par webmaster

(...) le train-train de la Troisième République, se poussotant avec une patte abîmée (...), J. ROMAINS, les Hommes de bonne volonté, t. XXII, p. 86.

Ajouté par webmaster

(...) après 1850 (...) la cause de l'instruction gratuite et obligatoire a fait des progrès : bientôt la troisième République consacrera pour tous les hommes le droit de lire et d'écrire., SARTRE, Situations II, p. 162.

Ajouté par webmaster

Mathieu était sursaturé de réalité, de vérité, transi par l'esprit de la Troisième République; tout ce qui était réel, il le voyait (...), SARTRE, l'âge de raison, VI.

Ajouté par webmaster

-La République une et indivisible, voilà ce qui est sorti de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. C'est de cette République-là que nous sommes républicains., Ch. PÉGUY, la République..., p. 319.

Ajouté par webmaster

Cette République -(en 1875), encore provisoire puisque la révision des lois constitutionnelles y était prévue, cette République en quelque sorte monarchique, c'était toujours la République sans les républicains., J. BAINVILLE, Hist. de France, XXI, p. 522.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

La Troisième République

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo