NoCopy.net

Union Européenne : Avancées, limites et perspectives

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< "Le Cousin Pons" (Honoré de Balzac) ... français >>
Partager

Union Européenne : Avancées, limites et perspectives

Echange

Aperçu du corrigé : Union Européenne : Avancées, limites et perspectives



Document transmis par : VictoriaD


Publié le : 9/4/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Union Européenne : Avancées, limites et perspectives
Zoom



L’Union européenne : avancées, limites et perspectives


L’Union européenne est une construction politique, économique, commerciale et humain. Elle découle principalement des politiques mise en place en 1951, lors de la création de la CECA (Communauté européenne du charbon et de l'acier) puis de la  CEE (Communauté Economique européenne) institué en 1957 lors du traité de Rome. Elle s’étend aujourd’hui sur 3.2 millions de kilomètres carrés, pour 27 pays, avec, sur ses terres, 380 millions d’habitants.
C’est une zone de libre-échange unique au monde, disposant par exmeple, d'une monnaie commune ou de la libre circulation des hommes.
L’Union européenne ne cesse de faire des progrès, en se demandant quelles sont ses limites, ainsi que ses perspectives à venir. L'UE peut-elle être autre chose qu'un simple marché économique ? Quels obstacle rencontre-t-elle ? Jusqu'où peut-elle  poursuivre son approfondissement et son élargissement ?
Nous allons nous demandé quelles sont les avancées, les limites et les perspectives de l'UE.
Dans un premier temps, nous allons nous intéresser à ce qui a réussi dans la création de l’Union européenne, puis ses limites, et enfin son avenir.

 
Tout d’abord, l’Union européenne a eu une progression continue depuis sa formation ce qui contribue à sa construction originale. L’Union européenne n’est pas un Etat fédéral comme les Etats-Unis, et ce n’est pas non plus une simple zone de libre-échange comme l'Alena (nord d’Amérique), NAFTA (Europe, Mexique, Canada) ou encore Mercosur (marché du cône sur de l’Amérique).
Les traités ont permit de faire avancer cette construction économique. Le traité instituant la CECA (Communauté européenne de Charbon et d’Acier) en 1951, pour favoriser les échanges de matières premières afin d’accélérer la dynamique économique après la guerre (en transformant le charbon en énergie et l’acier en armes, par exemple). Le traité avec la CED en 1952 prend fin aussi en 1954, à cause de la France, ne voulant pas signer le réarmement de l’Allemagne de l’Ouest dans le cadre d’une armée européenne. La relance de la construction européenne en 1957 par le traité de Rome avec la CEEA Communauté européenne de l’Energie Atomique) et la CEE (Communauté Economique européenne). Le libre-échange permet l’unification du marché 1968, mais l’Europe entre en crise dans les années 70, et est redynamisé par l’Acte unique européen en 1986 favorisant la libre circulation des biens, des personnes, des services et des capitaux (par la disparition des douanes à l’intérieur de la communauté). Le traité de Maastricht en 1992 marque une étape décisive de l’Union européenne suivi par le traité d’Amsterdam en 1997 qui repose sur 3 principaux piliers :
Le libre échange entre les communautés avec instauration de l’Union économique et monétaire (13 Etats : Euroland), le PAC (Politique Agricole Commune) assurant le taux suffisant et un revenu minimal aux agriculteurs.
La citoyenneté européenn : avec l’espace Schengen (circulation libre avec douane aux frontières dont n’appartiennent pas les Royaumes Unis et l’Irlande.), la coopération intergouvernementale du PESC (Politique Extérieur de Sécurité Commune), l’armée Eurocorps.
La coopération policière et judiciaire en matière pénale dont la lutte contre le terrorisme, la corruption et le trafic.
En 1957, l’Union européenne était composée de 6 pays (France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg et Italie). En 1973 se fait un élargissement de 3 pays (Royaume Unis, Irlande et Danemark) puis en 1981, la Grèce vient se joindre à cette union. En 1986, 2 pays de rajoutent (Espagne et Portugal), en 1995, l’Autriche, la Suède et la Finlande. En 2001, le traité de Nice permettant la majorité qualifiée est signé. En 2004, sont admis la Slovaquie, la Slovénie, la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, la Rep.Tchèque, la Hongrie, Chypre et Malte et enfin en 2007, la Roumanie et la Bulgarie. Actuellement, 3 pays sont candidats à l’Union européenne : Macédoine, Croatie et Turquie. La Turquie fait polémique et engendre de nombreux débat afin de savoir si elle do...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Union Européenne : Avancées, limites et perspectives" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Mais la principale évolution que nous pouvons relever est surtout qu’elle ne protège plus un Etat et ne lui laisse plus la seule compétence pour juger des crimes commis sur son territoire, elle s’occupe des ressortissants de cet état et juge les crimes commis sur ce territoire. Différence entre le DI normal et la protection des DIDH Transition : Mais il est vrai que sa compétence est parfois limité par la remise en cause de la souveraineté des États. II) Une mission limité par les droits nationaux Chapeau : A’) Une mise en œuvre délicate entravé par les intérêts étatiques Même si la création de la CPI est une avancé sans précédent de la protection des droit de l’homme, elle est encore loin d’être universelle. En effet, sur les quelques 135 pays qui ont signé le traité fondateur, le traité de Rome, seulement 76 l’ont ratifié. Ils restent très protecteur de leutr propre souveraineté. En effet les grandes puissances rejettent la CPI.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Gosse joue sur les mots. Il ne s'est jamais agi de «littérature européenne», ainsi qu'il le prétend (...) mais de «-culture européenne» (...), GIDE, Journal, 9 oct. 1916.

Ajouté par webmaster

La -jonction, dit-il -(l'abbé Girard, auteur d'un «Dictionnaire de synonymes»), regarde proprement deux choses éloignées qu'on rapproche, ou qui se rapprochent l'une auprès de l'autre; l'-union regarde particulièrement deux différentes choses qui se trouvent bien ensemble. Le mot de -jonction semble supposer une marche ou quelque mouvement; celui d'-union renferme une idée d'accord ou de convenance : on dit la -jonction des armées, et l'-union des couleurs (...), Encycl. (DIDEROT), art. -Jonction.

Ajouté par webmaster

« Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. » Wittgenstein, Tractatus Iogico-philosophicus, 1921.

Ajouté par webmaster

Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. [ Tractatus logico-philosophicus (1918) ] Wittgenstein, Ludwig

Ajouté par webmaster

Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde. Tractatus logico-philosophicus (1918) Wittgenstein, Ludwig

Ajouté par webmaster

La logique remplit le monde: les limites du monde sont aussi ses propres limites. [ Tractatus logico-philosophicus (1918) ] Wittgenstein, Ludwig

Ajouté par webmaster

La logique remplit le monde: les limites du monde sont aussi ses propres limites. Tractatus logico-philosophicus (1918) Wittgenstein, Ludwig

Ajouté par webmaster

L'honnêteté (...) et la politesse des personnes avancées en âge (...), LA BRUYèRE, les Caractères, XII, 83.

Ajouté par webmaster

Le mariage, dans l'ordre civil, est une union légitime de l'homme et de la femme pour avoir des enfants, pour les élever, et pour leur assurer les droits des propriétés sous l'autorité de la loi. Afin de constater cette union, elle est accompagnée d'une cérémonie religieuse, regardée par les uns comme un sacrement, par les autres comme une pratique du culte public (...), VOLTAIRE, Dict. philosophique, Droit canonique, VI.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

Union Européenne : Avancées, limites et perspectives

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo