LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Peut-on renoncer à la liberté ? La sympathie permet-elle de connaître autrui ... >>


Partager

Que vaut cette excuse: "Je ne l'ai pas fait exprès ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Que vaut cette excuse: "Je ne l'ai pas fait exprès ?



Publié le : 26/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Que vaut cette excuse:
Zoom

Ce sujet ne doit pas être un prétexte pour faire de la psychologie. Le sujet est philosophique avant tout, même si des incursions dans la psychanalyse seront les bienvenues. Cette formule à l'apparence enfantine ne doit pas vous rassurer trop vite et vous pousser à adopter le même niveau de langage. Il s'agit ici de donner du sérieux à cette expression qui nous semble triviale dans la vie courante.
 



« Je ne l'ai pas fait exprès. « Sous cette forme, c'est bien souvent l'excuse de l'enfant conscient d'avoir fait une bêtise. Mais il revient au même de dire, ou de penser : « Je n'ai pas voulu ça «. J'ai mal agi, certes, mais je n'avais pas voulu cet acte, ou du moins ses conséquences. Celui qui parle ainsi se reconnaît bien l'auteur de son acte (si je ne l'ai pas fait exprès, je l'ai néanmoins fait), mais refuse de s'en reconnaître coupable. Il se disculpe - ou croit se disculper - de sa faute.
 C'est un fait, nous jugeons plus sévèrement la faute lorsqu'elle a été commise intentionnellement : par exemple, la justice distingue le meurtre prémédité de l'homicide par imprudence ou des « coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner «. Pourtant, il est des actes involontaires dont nous considérons que les auteurs doivent répondre. Si j'ai perdu le contrôle du véhicule que je conduisais et causé un accident, « je ne l'ai pas fait exprès «. Je n'en serais pas moins jugé et puni si j'ai causé des dommages à autrui. Qui contesterait la légitimité de la sanction ? La valeur de cette excuse est donc pour le moins discutable, et c'est cette discussion qu'il faut mener. Mais commençons par nous demander ce qu'est une excuse, et à quelles conditions un acte est excusable.
 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3216 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Que vaut cette excuse: "Je ne l'ai pas fait exprès ?" a obtenu la note de :

9 / 10

Corrigé consulté par :
  • chloe.grimo-265295 (Hors-ligne), le 03/11/2015 é 03H07.
  • Laura-233685 (Hors-ligne), le 16/03/2014 é 16H11.
  • CLAIREDGN-226436 (Hors-ligne), le 05/01/2014 é 05H17.
  • vicdu81 (Hors-ligne), le 28/10/2010 é 28H13.
  • Anna42676 (Hors-ligne), le 01/11/2009 é 01H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit