Y a-t-il une vérité dans l'art ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il une véritable unité du sujet ? Y a-t-il une vérité de l'amour ? >>
Partager

Y a-t-il une vérité dans l'art ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il une vérité dans l'art ?



Publié le : 8/1/2006 -Format: Document en format FLASH protégé

	Y a-t-il une vérité dans l'art 	?
Zoom
  • vérité : La vérité concerne l'ordre du discours, et il faut en cela la distinguer de la réalité. Elle se définit traditionnellement comme l'adéquation entre le réel et le discours. Qualité d'une proposition en accord avec son objet. La vérité formelle, en logique, en mathématiques c'est l'accord de l'esprit avec ses propres conventions. La vérité expérimentale c'est la non-contradiction de mes jugements, l'accord et l'identification de mes énoncés à propos d'un donné matériel. On distinguera soigneusement la réalité qui concerne un objet (ce cahier, cette lampe sont réels) et la vérité qui est une valeur qui concerne un jugement. Ainsi le jugement : « ce cahier est vert » est un jugement vrai ou bien un jugement faux. La vérité ou la fausseté qualifient donc non l'objet lui-même mais la valeur de mon assertion. La philosophie, parce qu'elle recherche la vérité, pose le problème de ses conditions d'accès et des critères du jugement vrai.
  • dans quelle mesure : Jusqu'à quel degré, jusqu'à quel point.

La vérité est la conformité d’un discours avec les faits. Le concept de vérité est donc indissociablement lié à celui du langage, puisque la vérité est cette propriété d’un discours (oral ou écrit) qui dit quelque chose d’une autre conformément à l’expérience que le producteur du discours, ou autrui, a pu faire de cette chose. En termes plus précis, plus philosophiques, on dira que la vérité est la propriété d’un discours qui prédique une propriété d’un sujet de prédication, de sorte que cette prédication appartient réellement au sujet en question. Le problème de la vérité est infiniment vaste, nous pouvons d’ores et déjà en indiquer quelques aspects : la prédication dont nous parlions à l’instant est elle fondée sur une expérience empirique, ou sur une certitude d’ordre logique, avec la même assurance ?
Lorsque nous parlons d’art, nous désignons en vérité deux réalités distinctes. Jusqu’au dix-huitième siècle, le terme « art » désignait l’ensemble des techniques de production d’artefacts : tel était encore le cas dans le Discours sur les sciences et les arts (1750) de Jean-Jacques Rousseau. Ainsi, l’activité de l’artiste et celle de l’artisan étaient recouvertes par le même terme. Or, il semble que ces deux activités ne soient pas entièrement réductibles l’une à l’autre, qu’elles possèdent chacune une spécificité à élucider. Par conséquent, il nous faudra au cours de ce travail préciser d’une part ce qui distingue l’art de l’horloger de celui du poète, l’activité du coutelier de celle du plasticien ; et toujours préciser à laquelle de ces deux activités singulières nous pensons lorsque nous employons le signifiant « art ».

Si nous posons la question « y-a-t-il une vérité dans l’art ? », nous cherchons à déterminer si dans cette activité de production d’artefact qu’est l’art, une vérité est mise au jour. Pour tout un pan de l’histoire de la philosophie, il semble qu’affirmer l’existence d’une vérité dans l’art est un total contre sens. L’art n’est peut-être qu’une activité créatrice de faux semblants, d’apparences, et il y aura toujours moins de vérité dans l’art que dans le monde extérieur qui lui fournit ses modèles. Cependant, cette conception de l’art trompeur et par nature éloigné de la vérité a pu être critiquée et remise en question. Il y a peut-être bien une vérité dans l’art, qui touche à sa capacité à saisir le général et à mettre au jour quelque chose du sujet créateur et de la société, vérités qui sans lui seraient demeurées ensevelies.

La question au centre de notre réflexion sera donc de déterminer si l’art est par nature une activité mensongère et trompeuse, ou si nous ne pouvons pas le considérer comme le moyen adéquat de faire surgir une vérité sur la nature de laquelle nous aurons alors à nous interroger.



Mais cette pureté de perception implique une rupture avec la convention utile, un désintéressement inné du sens ou de la conscience, enfin une certaine immatérialité de vue, qui est ce qu'on a toujours appelé de l'idéalisme. De sorte qu'on pourrait dire, sans jouer aucunement sur le sens des mots, que le réalisme est dans l'oeuvre quand l'idéalisme est dans l'âme, et que c'est à force d'idéalité seulement qu'on reprend contact avec la réalité. Hegel, Esthétique Éveiller l'âme : tel est, dit-on, le but final de l'art, tel est l'effet qu'il doit chercher à obtenir. C'est de cela que nous avons à nous occuper en premier lieu. En envisageant le but final de l'art sous ce dernier aspect, en nous demandant notamment quelle est l'action qu'il doit exercer, qu'il peut exercer et qu'il exerce effectivement, nous constatons aussitôt que le contenu de l'art comprend tout le contenu de l'âme et de l'esprit, que son but consiste à révéler à l'âme  tout ce qu'elle recèle d'essentiel, de grand, de sublime, de respectable et de vrai. Il nous procure, d'une part, l'expérience de la vie réelle, nous transporte dans des situations que notre expérience personnelle ne nous fait pas, et ne nous fera peut-être jamais connaître : les expériences des personnes qu'il représente, et, grâce à la part que nous prenons à ce qui arrive à ces personnes, nous devenons capables de ressentir plus profondément ce qui se passe en nous-mêmes. D'une façon générale, le but de l'art consiste à rendre accessible à l'intuition ce qui existe dans l'esprit humain, la vérité que l'homme abrite dans son esprit, ce qui remue la poitrine humaine et agite l'esprit humain. C'est ce que l'art a pour tâche de représenter, et il le fait au moyen de l'apparence qui, comme telle, nous est indifférente, dès l'instant où elle sert à éveiller en nous le sentiment et la conscience de quelque chose de plus élevé. C'est ainsi que l'art renseigne sur l'humain, éveille des sentiments endormis, nous met en présence des vrais intérêts de l'esprit. Nous voyons ainsi que l'art agit en remuant, dans leur profondeur, leur richesse et leur variété, tous les sentiments qui s'agitent dans l'âme humaine, et en intégrant dans le champ de notre expérience ce qui se passe dans les régions intimes de cette âme.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Y a-t-il une vérité dans l'art 	? Corrigé de 6457 mots (soit 9 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Y a-t-il une vérité dans l'art ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • mariesmess-203065 (Hors-ligne), le 03/04/2013 à 03H13.
  • mariesmess-203065 (Hors-ligne), le 03/04/2013 à 03H07.
  • gabrielle77000 (Hors-ligne), le 15/04/2012 à 15H11.
  • joffrey83370 (Hors-ligne), le 04/02/2012 à 04H16.
  • valentino11 (Hors-ligne), le 09/01/2012 à 09H11.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Mais d'autres en profiteront pour attribuer à l'art le droit de tourner le dos à la richesse multiple du réel. 2 Un idéalisme forcené. C e danger, qui est en somme celui de l'académisme, se doublera très vite chez Vigny ou plutôt chez certains de ses successeurs d'un danger corollaire : celui d'un Idéalisme forcené. En effet, à trop mettre l'accent sur «l'art vérité choisie», Vigny laisse parfois entendre que seul existe vraiment pour lui le monde des Idées : «L'Invisible est réel. Les â m e s ont leur monde/Où sont accumulés d'impalpables trésors.» (La Maison du berger). S ans doute chez Vigny le contact avec le concret n'est jamais perdu, mais chez d'autres - on pense à un certain symbolisme - un spiritualisme excessif aboutit à un appauvrissement d e l'art, qui perd s e s racines terrestres : quelquefois c'est le défaut même d'un Mallarmé, souvent d'un Samain, d'un Moréas, d'un Maeterlinck.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    L'art et rien que l'art, nous avons l'art pour ne point mourir de la vérité. [ Ainsi parlait Zarathoustra (1883-1885) ] Nietzsche, Friedrich Wilhelm

    Ajouté par webmaster

    l'art et rien que l'art, nous avons l'art pour ne point mourir de la vérité. Ainsi parlait Zarathoustra (1883-1885) Nietzsche, Friedrich Wilhelm

    Ajouté par webmaster

    L'art n'a pas la vérité pour objet. Il faut demander la vérité aux sciences, parce qu'elle est leur objet., FRANCE, le Jardin d'Épicure, p. 31.

    Ajouté par webmaster

    Le public se contente ici d'un signe abrégé, ce qui est possible dans un genre où l'on ne recherche la vérité que dans l'humour et dans l'esprit du dialogue. Louis Becq de Fouquières, l'Art de la mise en scène

    Ajouté par webmaster

    Le beau dans l'art, c'est la vérité baignée dans l'impression que nous avons reçue à l'aspect de la nature., Camille COROT, raconté par lui-même..., p. 89.

    Ajouté par webmaster

    Pour nous, l'art n'est plus le mode suprême dans lequel la vérité se procure existence. [ ] Hegel, Georg Wilhelm Friedrich

    Ajouté par webmaster

    Pour nous, l'art n'est plus le mode suprême dans lequel la vérité se procure existence. Hegel, Georg Wilhelm Friedrich

    Ajouté par webmaster

    Pour nous, l'art n'est plus le mode suprême dans lequel la vérité se procure existence. Hegel, Georg Wilhelm Friedrich

    Ajouté par webmaster

    Même la vérité, ils la déforment. à la vérité éternelle, ils substituent chacun leur vérité nationale. Autant de peuples, autant de vérités, qui ne s'admettent pas l'une l'autre et faussent et tordent la vérité., H. BARBUSSE, le Feu, XXIV.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Y a-t-il une vérité dans l'art ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo