LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il craindre le regard des autres ? «Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ... >>


Partager

Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?



Publié le : 12/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?
Zoom

La difficulté propre à la formulation proposée est liée à la nature de l'illusion : si celle-ci n'est ni erreur ni simple apparence, elle ne peut faire l'objet d'une adhésion volontaire au sens plein du terme. On ne peut adhérer à l'illusion en connaissance de cause : tout savoir de l'illusion en tant que telle est déjà une vérité et la détruit, en la ravalant par exemple au rang d'apparence trompeuse dont le jugement critique a déjoué le pouvoir.

- Problématisation de l'alternative. Illusion et vérité ne sont pas des contraires (vérité s'oppose à erreur, ou à fausseté). Si la préférence suppose la prise de conscience du pouvoir dérangeant de la vérité, elle atteste un rapport lucide, quoique caché, à la vérité. De même, la valorisation plus ou moins consciente de l'illusion enveloppe un savoir ambigu : la vérité de l'illusion, si l'on ose dire, est d'une certaine façon connue, mais seule est prise en considération, dans le moment présent, la « valeur « de l'illusion au regard de certains intérêts affectifs ou autres. Donc, celui qui, d'une façon ou d'une autre, préfère l'illusion qui réconforte à la vérité qui dérange, sait quelque chose qui est aussi une vérité. Mais ce savoir reste implicite, comme arrêté en chemin dans l'élucidation du vécu : le sens de la vérité est alors éprouvé comme problème au regard du désir de vivre et, si nécessaire, d'accorder pour cela une valeur aux apparences, fussent-elles par moments, et implicitement, éprouvées comme telles.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1566 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Lorsque la vérité dérange, faut-il lui préférer l'illusion qui réconforte ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Ambrouu-213633 (Hors-ligne), le 02/11/2013 é 02H14.
  • aurelie91360 (Hors-ligne), le 19/09/2010 é 19H11.
  • Stephane62843 (Hors-ligne), le 02/04/2010 é 02H18.
  • Flavien58877 (Hors-ligne), le 22/02/2010 é 22H18.
  • philipe51643 (Hors-ligne), le 03/01/2010 é 03H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit