NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'accord entre les hommes est-il un critère s ... Pourquoi s'intéresser à l'histoire ? >>


Partager

La vérité est-elle toujours de l'ordre du discours ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La vérité est-elle toujours de l'ordre du discours ?



Publié le : 12/7/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La vérité est-elle toujours de l'ordre du discours ?
Zoom

Le mot vérité est polysémique, c'est-à-dire qu'il présente plusieurs sens: la vérité est ce qui dit le vrai, ce qui est en accord avec le réel, ce qui n'implique pas contradiction. Où donc est le vrai ? Ici, le sujet nous demande si la vérité se situe dans le discours, le discours étant l'expression verbale de la pensée, c'est-à-dire la parole. La vérité peut-elle s'exprimer d'une autre façon que par et dans le langage? C'est un sujet assez difficile. Platon écrivait que « philosopher, c'est chercher la vérité avec toute son âme «, avec toute sa conscience et sa raison critique. Peut-on définir la philosophie comme la pensée qui dit la vérité ? Platon utilise, comme moyen d'accès à la vérité, la méthode dialectique, qui est l'art de remonter de définition en définition jusqu'à l'Idée vraie, jusqu'aux essences. Étymologiquement, la dialectique est l'art de discuter. Ainsi, le terme de vérité ne semble pouvoir s'appliquer qu'à l'ordre du discours. La vérité se montrerait donc dans un domaine particulier qui est le genre du discours, c'est-à-dire du langage, de la parole. La pensée discursive est un raisonnement qui tire une proposition d'une autre proposition, par une série de raisonnements successifs. Elle atteint son but en passant par une série d'opérations intermédiaires, contrairement à l'intuition qui atteint son but immédiatement, c'est-à-dire sans intermédiaire. Le logos grec est à la fois parole et raison. Le discours est donc l'expression de la pensée rationnelle. Le discours peut être banal, scientifique, philosophique. Mais ne trouve-t-on la vérité que dans l'énonciation, que dans la formulation écrite ou parlée de notre pensée aux autres ou à soi-même ? « Se tenir discours à soi-même est juger «, dit Platon. Seul l'homme pense et parle. Le langage est le « révélateur de la raison «. On dispose du langage pour exprimer sa pensée, pour répondre à tout nouveau contexte. Non seulement le langage exprime la pensée, mais il enseigne « la présence de l'homme en tout homme «, comme le dit P. Guénancia, quelles que soient les inégalités, et même jusque dans la folie. Ainsi, la vérité, si elle existe, ne peut être que de l'ordre du logos, du discours. Il n'y a pas de pensée sans langage : « C'est dans les mots que nous pensons «, dit Hegel. Le langage semble nécessaire à la pensée conceptuelle. Mais toute pensée est-elle conceptuelle ? N'y a-t-il pas de pensée indépendante du discours ? Si la vérité est de l'ordre du discours, le discours dit-il toujours, ou est-il capable d'énoncer toujours la vérité ? (Pensez aux discours des sophistes, les grands ennemis de Platon ; pensez à Bergson pour qui le langage est même destructeur, car il déforme, décompose notre richesse intérieure par sa généralité, et nous éloigne des choses.) L'intuition, ce mode de connaissance sans intermédiaire, nous fait pénétrer au coeur des choses. Mais pour qu'il y ait vérité, il faut qu'il y ait communication avec autrui, accord. La vérité, si elle existe, ne peut qu'être universelle, et doit donc passer par le discours. Penser vraiment, c'est donner un sens aux mots que l'on emploie. Comme le dit Saint-Exupéry, « la vérité, c'est le langage qui dégage l'universel «. La vérité est toujours de l'ordre du discours, en ce sens qu'elle suppose un accord de tous les esprits sur le contenu qu'il faut donner aux mots. C'est la première demarche philosophique, celle de Platon. 

 
 La question au centre de notre travail sera donc de déterminer si la vérité est nécessairement de l’ordre du discours, ou s’il est possible de concevoir une vérité en deca, au delà du discours, sinon purement extra discursive. 


 

 

  • I. La vérité est inaccessible à l'homme en tout état de cause 


a. L'homme ne peut atteindre la vérité en raison de la faiblesse de son entendement

 

b. L'homme n'a accès qu'au vrai : des propositions momentanément valables

 

  • II. La vérité est toujours de l’ordre du discours, car la vérité s’inscrit nécessairement dans le langage 

 
 a. La difficile découverte de la vérité dans la pensée Platonicienne

 

b. « C’est ce que nous pouvons dire qui oriente et détermine ce que nous pouvons penser « (Emile Benveniste)

 

  • III. Mais il est possible de concevoir une vérité absolument non discursive

 
 a. La vérité est d’ordre divin, non d’ordre discursif de Dieu et non de l'effort de l'esprit humain

 

b. La critique Bergsonienne de la vérité discursive : langage et simplification du monde

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2502 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La vérité est-elle toujours de l'ordre du discours ? " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Florian59284 (Hors-ligne), le 25/02/2010 é 25H18.
  • Philippe25259 (Hors-ligne), le 05/03/2009 é 05H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit