NoCopy.net

Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Pour quelles raisons principales est-il si d ... Qu'entend-on par émotion ? >>
Partager

Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ?



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format FLASH protégé

	Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ?
Zoom

Il a un idéal, un tempérament, des expériences, une technique, qui lui sont propres. Aussi ne voit-il pas les choses comme tout le monde, et de ce qu'il voit retient-il seulement ce qui s'accorde avec sa conception du beau. C'est ensuite à sa manière qu'il exprime ce qu'il a retenu : il a ses couleurs préférées, des tons plus ou moins vifs ; l'écrivain recherche naturellement un certain rythme multiplie les images brillantes ou au contraire n'aime qu'un style dépouillé... Or quelle est la raison principale de l'intérêt que suscitent les créations artistiques et des sommes énormes qu'atteignent certaines toiles dans les enchères ? Non pas, certes, le plus souvent, leur beauté absolue, le sentiment qu'un état d'âme, un paysage, une course de chevaux... ne furent jamais aussi bien rendus, bref leur fidélité au réel. Ce qui nous intéresse le plus, c'est ce que l'auteur a mis de lui-même dans son oeuvre, sa vision de la réalité et sa manière de la traduire. Aussi pour nous, un tableau de maître, ce n'est pas un Coucher de soleil. La moisson, Le moulin, mais un Corot, un Matisse, un Van Gogh... La réalité en soi, la réalité absolue, est presque totalement oubliée.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ? Corrigé de 1867 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
Corrigé consulté par :
  • Hoplaboum (Hors-ligne), le 15/03/2012 à 15H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    .. Un choix s'impose donc, — ce qui est une première atteinte à la théorie de toute la vérité... L'artiste, ayant choisi son thème, ne prendra dans cette vie encombrée de hasards et de futilités que les détails caractéristiques utiles à son sujet... L'art consiste à mettre en pleine lumière, par la seule adresse de la composition, les événements essentiels... pour produire la sensation profonde de la vérité spéciale qu'on veut montrer... Les grands artistes sont ceux qui imposent à l'humanité leur illusion particulière. » (Préface de Pierre et jean). Transposition esthétique. A. Malraux : « Il est vrai que les plus grands arts font naître une émotion très haute : ce qui n'est pas vrai, c'est qu'ils le fassent nécessairement en représentant ce qui le suscite dans la vie. S'il advient que l'artiste fixe un instant privilégié, il ne le fixe pas parce qu'il le produit, mais parce qu'il le métamorphose.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    (...) des pédants étourdis (l'un n'exclut pas l'autre) prétendent que le difforme, le laid, le grotesque, ne doit jamais être un objet d'imitation pour l'art (...), HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    Il est évident que ce drame -(Cromwell), dans ses proportions actuelles, ne pourrait s'encadrer dans nos représentations scéniques., HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    Il nous reste à entretenir le lecteur de notre ouvrage, de ce Cromwell (...), HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    .2 Car la poésie vraie, la poésie complète, est dans l'harmonie des contraires (...) Tout ce qui est dans la nature est dans l'art., HUGO, Préface de Cromwell, p. 48.

    Ajouté par webmaster

    On doit donc reconnaître, sous peine de l'absurde, que le domaine de l'art et celui de la nature sont parfaitement distincts. La nature et l'art sont deux choses, sans quoi l'une ou l'autre n'existerait pas., HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    Aussi voilà un principe étranger à l'antiquité, un type nouveau introduit dans la poésie, et, comme une condition de plus dans l'être modifie l'être tout entier, voilà une forme nouvelle qui se développe dans l'art. Ce type, c'est le grotesque. Cette forme, c'est la comédie., HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    On commence à comprendre de nos jours que la localité exacte est un des premiers éléments de la réalité. Les personnages parlants ou agissants ne sont pas les seuls qui gravent dans l'esprit du spectateur la fidèle empreinte des faits. Le lieu où telle catastrophe s'est passée en devient un témoin terrible et inséparable (...), HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    Mettons le marteau dans les théories, les poétiques et les systèmes. Jetons bas ce vieux plâtrage qui masque la façade de l'art! Il n'y a ni règles ni modèles; ou plutôt il n'y a d'autres règles que les lois générales de la nature, qui planent sur l'art tout entier, et les lois spéciales qui (...) résultent des conditions propres à chaque sujet (...) ces règles-là ne s'écrivent pas dans les poétiques., HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    (...) nous voudrions un vers libre, franc, loyal, osant tout dire sans pruderie, tout exprimer sans recherche (...) sachant briser à propos et déplacer la césure pour déguiser sa monotonie d'alexandrin; plus ami de l'enjambement qui l'allonge que de l'inversion qui l'embrouille; fidèle à la rime, cette esclave reine, cette suprême grâce de notre poésie, ce générateur de notre mètre; inépuisable dans la vérité de ses tours, insaisissable dans ses secrets d'élégance et de facture (...), HUGO, Cromwell, Préface.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Victor Hugo écrit dans la Préface de Cromwell : « La vérité de l'art ne saurait être la réalité absolue ». Que pensez-vous de cette opinion ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo