La vie antérieure, Charles Baudelaire, 1857, Les Fleurs du Mal

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Plan de commentaire : La Princesse de Babylon ... Commentaire : La Vie est un songe (II, 2) de ... >>
Partager

La vie antérieure, Charles Baudelaire, 1857, Les Fleurs du Mal

Echange

Aperçu du corrigé : La vie antérieure, Charles Baudelaire, 1857, Les Fleurs du Mal



Document transmis par : line17127


Publié le : 15/9/2006 -Format: Document en format FLASH protégé

La vie antérieure, Charles Baudelaire, 1857, Les Fleurs du Mal
Zoom

Baudelaire est un poète français mais aussi critique d'art du XIXe siècle. Il se situe au carrefour de plusieurs courants et mouvements : il est influencé par le romantisme, le mouvement parnassien et sera même le précurseur du mouvement symboliste. Il incarne à la fois la poésie classique (forme de ce poème=sonnet) surtout dans la forme mais aussi la poésie nouvelle : il se caractérise par son audace en revisitant les thèmes traditionnels de la poésie (thème du coucher de soleil= romantique). Baudelaire représente également le mythe du poète maudit, incompris de ses contemporains. En 1857, Les Fleurs du Mal sont éditées mais l'œuvre de Baudelaire est condamnée pour atteinte aux bonnes mœurs. La vie antérieure est le 12e poème de la première section des Fleurs du Mal : Spleen et idéal. Dans cette section, le poète exprime sa tension entre le sentiment de Spleen (forte mélancolie, ennui, angoisse et désespoir) et l'aspiration vers l'Idéal.

Baudelaire en 1841 est envoyé de force par son beau père(Aupick) en direction de Calcutta mais Baudelaire achève son voyage à l'Ile bourbon (Ile de la Réunion). On peut imaginer qu'il s'agit d'un souvenir des paysages paradisiaques de cette ile.
Dans ce sonnet, B décrit un paysage marin, exotique, de façon idyllique, élogieuse si bien qu'il nous donne l'impression qu'il s'agit d'un paradis terrestre. En effet, on constate une prolifération de termes mélioratifs : « vastes portiques », « majestueux », « riche » et de figures de style d'amplification : hyperbole vers 2 « mille feux », pléonasme vers 9 « voluptés calmes ». On retrouve toutes les «...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La vie antérieure, Charles Baudelaire, 1857, Les Fleurs du Mal" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Le secret douloureux qui me faisait languir., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «La vie antérieure».

Ajouté par webmaster

(...) de vastes portiques Que les soleils marins teignaient de mille feux (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, La vie antérieure.

Ajouté par webmaster

Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants, Dans la ménagerie infâme de nos vices (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Au lecteur (1857).

Ajouté par webmaster

J'ai senti tous les becs et toutes les mâchoires Des corbeaux lancinants et des panthères noires Qui jadis aimaient tant à triturer ma chair., BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, CXVI (1857).

Ajouté par webmaster

«-(Cythère) Belle île aux myrtes verts, pleine de fleurs écloses,, BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, XVI.

Ajouté par webmaster

Et d'étranges fleurs sur des étagères (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, La mort, CXXI.

Ajouté par webmaster

Et serrant sur leur flanc, ainsi que des reliques, Un petit sac brodé de fleurs ou de rébus (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, «Les petites vieilles».

Ajouté par webmaster

(...) tu foulais, monté sur une douce ânesse, Des chemins tout jonchés de fleurs et de rameaux (...), BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Révolte, CXVIII.

Ajouté par webmaster

(-Celui) Qui plane sur la vie, et comprend sans effort Le langage des fleurs et des choses muettes!, BAUDELAIRE, les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, III.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

La vie antérieure, Charles Baudelaire, 1857, Les Fleurs du Mal

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo