LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Est-il vain de reprocher à un homme sa mauva ... Le respect d'autrui exige-t-il le refus de t ... >>


Partager

La vie en communauté met elle en péril la personnalité de l'individu ?

Philosophie


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " La vie en communauté met elle en péril la personnalité de l'individu ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

En tant qu'individualité psychologique, la notion de personnalité n'est pas prise ici comme signifiant l'-influence exercée par un individu sur un autre («il a une personnalité marquante»)... Elle ne signifie pas non plus l'-apparence qu'on se donne («prendre» une personnalité)... Elle ne désigne pas davantage l'-idéal que peut se faire l'individu de lui-même («chercher à cultiver sa personnalité»)... Enfin, il ne s'agit pas ici de l'-essence métaphysique et hypothétique de l'être humain («la personnalité de chacun est inviolable...») le psychologue laisse au moraliste la notion de -personne (...) la personnalité est -la configuration unique que prend au cours de l'histoire d'un individu l'ensemble des systèmes responsables de sa conduite., J.-C. FILLOUX, la Personnalité, p. 10.

Ajouté par webmaster

(...) les diverses facultés que je réunis forment un individu, et nous pouvons parler sans duperie de notre personnalité. L'homme est constitué par la société et impossible même à imaginer hors du milieu qui lui a donné son âme, mais il est aussi un individu, qu'on ne saurait entièrement expliquer par des influences sociales., J. CHARDONNE, l'Amour du prochain, p. 16.

Ajouté par webmaster

Le concept de personnalité recouvre ainsi deux idées différentes : celle d'-intégration plus ou moins parfaite : elle est l'ensemble ou le système de tout ce qu'il y a en moi - et celle d'-individualité : la forme que prennent en moi les éléments qui y figurent m'appartient en propre et me distingue des autres. Parler de la personnalité humaine, c'est dire, en somme, que chaque homme est -un et qu'il est -unique., Gaston BERGER, Caractère et Personnalité, p. 2.

Ajouté par webmaster

(...) l'individu confère une personnalité mystique à l'ensemble dont il se sent membre (...), Julien BENDA, la Trahison des clercs, p. 97.

Ajouté par webmaster

L'individu humain garde sa personnalité dans le flux des processus organiques et mentaux qui constituent sa vie., Alexis CARREL, l'Homme, cet inconnu, p. 192.

Ajouté par webmaster

Le danger de cet homme, le péril de cet homme, signifiant le danger, le péril que court cet homme, sont absolument synonymes; là danger et péril ont un sens passif et expriment la situation où cet homme est mis. Mais au sens actif, au sens de mettre en danger, c'est non pas péril, mais danger qui se dit : le danger des mauvaises doctrines signifie non pas que les mauvaises doctrines sont en péril mais qu'elles causent du péril., LITTRÉ, Dict., art. -Danger.

Ajouté par webmaster

Dans le langage psychologique, on entend généralement par -personne l'individu qui a une conscience claire de lui-même et agit en conséquence (...), Th. RIBOT, les Maladies de la personnalité, Introd., 1.

Ajouté par webmaster

Le Noir est-il vraiment intéressé par la déségrégation? Certains répondent qu'elle aboutit à isoler davantage l'individu, désormais perdu dans une communauté qu'il ne reconnaît pas pour la sienne et à le rendre plus malheureux encore qu'auparavant. Pour d'autres, cette déségrégation relève d'un certain romantisme, qui n'est plus de mise., Claude FOHLEN, les Noirs aux États-Unis, p. 97.

Ajouté par webmaster

.2 J'avais pensé à ce qu'on appelait alors «la paix des braves», et à la fraternisation dont je ne sais, encore aujourd'hui, dans quelle mesure elle fut sincère ou truquée. Mais pour moi comme pour lui, ni le maintien de la Communauté, ni l'indépendance de nos anciennes colonies d'Afrique si elle succédait à la Communauté, ne permettraient la poursuite sans fin de la guerre d'Algérie., MALRAUX, Antimémoires, Folio, p. 200.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo