LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Les devoirs sont-ils seulement des contrainte ... L'art est-il jeu ou travail ? >>


Partager

Y a-t-il une violence légitime ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Y a-t-il une violence légitime ?



Publié le : 29/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Y a-t-il une violence légitime ?
Zoom

Lorsqu’un criminel qui a séquestré un enfant est arrêté, on le jette en prison ; car priver un citoyen de liberté est illégitime, mais priver de liberté un citoyen qui a privé un citoyen de liberté est légitime. Les lois interdisent toute forme de violence, mais y recourent parfois pour se faire obéir. Cependant, seul l’Etat a le droit d’y recourir ; il possède, selon Weber, le « monopole de la violence légitime «. mais de quel droit ?



* La violence est « l'ultima ratio « (la raison ultime à laquelle on a recours quand tous les autres arguments ont échoué). Seule la violence peut avoir raison de qui refuse de se rendre à la raison.

4) Mais la violence n'est-elle pas alors le fond de l'État ; l'État est-il autre chose que la violence institutionnalisée ?

II L'État est-il l'institutionnalisation de la violence ?

A) La vérité du pouvoir n'est-elle pas, en définitive, la violence ?

1) Le pouvoir n'est-il pas simplement un masque sous lequel la violence se dissimule ?

2) L'émergence de l'État, loin d'avoir dissipé la violence, l'aurait légitimée et institutionnalisée. 3) Le droit serait alors une mystification à travers laquelle se perpétuerait l'oppression de certains hommes par d'autres hommes.

B) La « violence légitime « serait alors une violence à laquelle il serait interdit de se dérober ou de s'opposer.

1) Tout pouvoir tient sur lui-même le discours de la légitimité : il s'exerce au nom de la volonté divine (pouvoir de droit divin), de la tradition (trône héréditaire), de la volonté populaire (démocratie), des lois de la race (nazisme) ou de celles de l'histoire (marxisme).




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3598 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet "Y a-t-il une violence légitime ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • dalailaa22 (Hors-ligne), le 17/06/2012 é 17H15.
  • astridcaporali (Hors-ligne), le 22/02/2012 é 22H20.
  • bash (Hors-ligne), le 27/11/2011 é 27H13.
  • 00027205 (Hors-ligne), le 06/10/2011 é 06H13.
  • dewing (Hors-ligne), le 01/06/2011 é 01H02.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit