NoCopy.net

La violence est-elle toujours destructrice ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce qu'être maître de soi ? Y a-t-il une servitude volontaire ? >>


Partager

La violence est-elle toujours destructrice ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La violence est-elle toujours destructrice ?



Publié le : 6/1/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La violence est-elle toujours destructrice ?
Zoom

La violence doit être tout d’abord distinguée de la force. La force s’exerce en effet dans le respect des normes des conventions et de la légalité. La violence, elle, est instinctive et passionnelle par nature, elle épouvante massacre égorge et supplicie, elle bouleverse tout dans la confusion. Une image disciplinée est l’image typique de la force, une masse soulevée et tumultueuse est celle de la violence.
Difficile dés lors d’envisager une société qui laisserait s’exprimer la violence sans que cette société risque à tout moment de se dissoudre. La violence a le caractère du chaos absolu, d’imprévisibilité totale, elle est l’avatar de l’arbitraire, de l’injuste et du désordre.
La violence semble pourtant constitutive sinon de la nature du moins de la condition humaine. Doit-on tenter de la supprimer intégralement ou a-t-elle un rôle à jouer dans l’existence humaine. Le fait qu’il y ait violence dans les rapports humains, est-ce le signe qu’elle est constitutive de la nature, ou est-ce à chaque fois l’expression d’une tendance destructrice et nocive à l’humanité ?



Car la violence, de moyen, peut se faire fin.A. Thèse: la violence est toujours destructriceDe par sa définition même, la violence semble toujours vouée à une oeuvre de mort et de destruction, car elle se dessine et se délimite, de prime abord, à partir de son opposition à la raison productrice de vérité et de sens. Il y a dans la violence- à l'opposé de la force, qui se révèle énergie constructrice et fort différente de toute faiblesse - une impatience dans le rapport à autrui. Désespérant d'avoir raison par raison, la violence est l'énergie du désespoir. Choisissant le moyen extrême pour forcer l'adhésion, elle détruit la rationalité, la communication réglée et le cours normal de la relation intersubjective. Elle donne naissance au monde de la terreur, de la raison du plus fort, à l'écart de toute valeur profonde. Il y a en elle de la démesure, de l'ubris, de l'illimitation: elle bafoue la rationalité et la justice. Réduite à elle-même, la violence est mort, anéantissement, destruction : ainsi, le totalitarisme nazi se construit sur la violence et conduit à la destruction des livres, monstrueusement brûlés par autodafé, mais aussi à la mort des écrivains ou de groupes sociaux, à la destruction méthodique d'un groupe ethnique, à l'atteinte à l'intégrité des personnes, acculées au suicide. Walter Benjamin (1892-1940), philosophe juif, se suicide, en 1940, pris dans la violence nazie, à la frontière espagnole, où on lui refuse le passage.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La violence est-elle toujours destructrice ? Corrigé de 1174 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La violence est-elle toujours destructrice ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • bentoy17-266471 (Hors-ligne), le 18/11/2015 é 18H00.
  • decibel (Hors-ligne), le 07/04/2011 é 07H20.
  • Bonaparte (Hors-ligne), le 11/10/2010 é 11H12.
  • Guillaume36194 (Hors-ligne), le 14/10/2009 é 14H17.
  • luddy34729 (Hors-ligne), le 02/06/2009 é 02H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    La violence est-elle toujours destructrice ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit