Vocabulaire: ANALYSE ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vocabulaire: ÂME ? Dans son essai Croissance zéro, Alfred Sauvy ... >>
Partager

Vocabulaire: ANALYSE ?

Philosophie


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " Vocabulaire: ANALYSE ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

ANALYSE. n.f. (gr. analusis «action de décomposer», de «détacher») opposé à «synthèse». (V. ce mot) ♦ 1° Sens général. Décomposition d'un tout en ses éléments (ex. : en chimie, l'analyse de l'eau par électrolyse). • 2° Analyse psychologique. Recherche des éléments dont un état psychique est fait, par exemple une passion complexe (décomposée en amour, jalousie, tristesse, espoir, etc.) ; Spinoza a analysé les passions humaines ♦ 3° Analyse régressive (ou «poristique» pour Viète). Propositions déduites en chaîne, la première n'étant pas démontrée au départ, mais l'étant parce que la dernière est vraie ; c'est une démonstration qui montre que la proposition conséquence découle d'un principe vrai. ♦ 4° Analyse réflexive. Réflexion sur le donné (la plupart du temps psychique) pour aboutir aux fonctions dont il dépend ; proche de 2°, en diffère en ce qu'elle cherche à atteindre l'esprit dans son unité de sujet. ♦ 5° Analyse transcendantale (Kant). Recherche des éléments a priori de la connaisance intellectuelle (les concepts purs, ou catégories). ♦ 6° Jugement analytique. Dont l'attribut est contenu dans le sujet (tout corps est étendu); s'oppose aux jugements synthétiques. ♦ 7° Synonyme de «psychanalyse». a) Analyse didactique. Analyse que subit celui qui se destine à la profession de psychanalyste. b) Auto-analyse. Freud, qui n'a pas pu avoir de psychanalyste (!), et qui fut cependant psychanalyste, a exposé son «auto-analyse» dans quelques lettres et dans la Science des rêves. • 8° Narco-analyse. L'exploration de l'inconscient s'effectue après introduction de narcotiques (pentothal, par exemple), qui brisent les résistances et censures.

Dans les analyses thérapeutiques il faut noter que deux thèmes resurgissent fréquemment et ces deux thèmes sont liés à la différence des sexes. L'un est caractéristique de l'homme et l'autre de la femme. Bien qu'il y ait une diversité des contenus il y a aussi quelque chose de commun aux deux sexes qui du fait de leur différence ont du s'exprimer de façon différente. Les deux thèmes qui se correspondent sont pour la femme l'envie du pénis, le désir de le posséder. Pour l'homme c'est la révolte contre sa propre attitude passive ou féminine à l'égard d'un autre homme. C'est le rejet de la féminité. Ces deux termes sont des comportements vis-àvis du complexe de castration. Chez l'homme la tendance virile existe dès le début et se trouve parfaitement conforme au moi. L'attitude passive qui suppose que le sujet a admis l'idée de la castration est énergiquement refoulée et son existence est souvent révélée par d'excessives surcompensations.

Ajouté par PROF

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Dans le -Cerf, on remarquera avec quel art il a employé à dessein tout le vocabulaire de l'ancienne vénerie : si ce vocabulaire était perdu, c'est là qu'il faudrait le retrouver, ménagé de la façon la plus ingénieuse et la plus large., SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, 21 juil. 1851.

Ajouté par webmaster

Langage de la force : ainsi tout le vocabulaire désignant la dynamique des conflits, dont le terme de refoulement est le plus connu et le mieux étudié dans ses mécanismes, mais aussi tout le vocabulaire économique, investissement, désinvestissement, surinvestissement, etc., P. RICOEUR, Une interprétation philosophique de Freud, -in La Nef, n° 31, p. 117.

Ajouté par webmaster

Si l'on examine les aires d'emploi de --ité, on constate qu'elles sont essentiellement constituées par deux zones différentes. a) Philosophie et psychologie : -altérité..., apostériorité... b) Vocabulaire industriel et scientifique; ce suffixe désigne la qualité d'un métal, d'un produit, etc. : -aluminité..., aviabilité, etc. Le suffixe --ité s'étend aussi aux aires d'emplois qui présentent des analogies de formations : économie politique..., linguistique..., médecine... Cette utilisation dans le vocabulaire scientifique donne au suffixe une valeur de prestige qui en étend l'emploi dans le vocabulaire commercial : -infroissabilité, lavabilité, etc. On n'est pas surpris aussi d'en constater l'expansion dans le style journalistique ou administratif (...), J. DUBOIS, le Système suffixal, p. 38-39.

Ajouté par webmaster

Le mot -intermédiaire, - qui est un des plus beaux du vocabulaire humain : l'abeille est l'intermédiaire entre le miel et la fleur, la musique, l'intermédiaire entre le son et l'oreille - est devenu le mot honteux du vocabulaire français. Le rôle d'intermédiaire, qui est dans la civilisation moderne un rôle égal à celui du créateur (...) relève tout juste, chez nous, du démarcheur ou de l'entremetteur., GIRAUDOUX, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, p. 131.

Ajouté par webmaster

(...) l'analyste (...) a toujours subi une analyse didactique. Cette profession d'éboueur d'âmes impose qu'on soit d'abord entré dans son propre inconscient (...) Pratiquée auprès d'un -didacticien, habilité par l'Institut de psychanalyse à former des professionnels, cette analyse, qui dure de trois à sept ans, n'est jamais considérée comme définitivement achevée., Planète, n° 4, févr. 1969, Psychanalyste : un homme face à lui-même, p. 75.

Ajouté par webmaster

L'iconographie est une branche essentielle de l'histoire de l'art, mais ne se confond pas avec elle. Elle étudie, en effet, les sujets représentés dans les oeuvres d'art, leurs sources, leur signification historique ou symbolique. Il reste ensuite à compléter cette analyse iconographique par une analyse stylistique (...) L'iconographie ne peut faire complètement abstraction de la forme, sous peine de se dessécher (...), Louis RÉAU, Dict. d'art, art. -Iconographie.

Ajouté par webmaster

La tâche de la schizo-analyse est de défaire inlassablement les moi et leurs présupposés, de libérer les singularités prépersonnelles qu'ils enferment et refoulent (...) d'établir toujours plus loin et plus fin les schizes et les coupures bien au-dessous des conditions d'identité, de monter les machines désirantes qui recoupent chacun et le groupent avec d'autres (...) La schizo-analyse s'appelle ainsi parce que, dans tout son procédé de cure, elle schizophrénise, au lieu de névrotiser comme la psychanalyse., G. DELEUZE et F. GUATTARI, l'Anti-Oedipe, p. 434.

Ajouté par webmaster

L'on peut nommer socio-analyse une telle recherche. Elle suppose une intervention dans la situation existante, la quotidienneté d'un groupe. L'intervention socio-analytique dissocie les aspects de la situation quotidienne, mêlés d'une fausse évidence, en un lieu et un temps. Elle associe des expériences jusque là extérieures. Elle procède ensuite par induction et transduction. Ainsi l'action oppositionnelle antistalinienne au sein des partis communistes fut en son temps une remarquable socio-analyse (...), Henri LEFEBVRE, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 345 (1968).

Ajouté par webmaster

« Désirer, c'est subir l'empire des choses. » (GoBLoT, Vocabulaire philosophique.)

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

Vocabulaire: ANALYSE ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo