Vocabulaire anglais

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'algèbre relationnelle et le langage SQL Exposé la chute de Rome >>
Partager

Vocabulaire anglais

Anthologie


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet "Vocabulaire anglais" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Intérieur bourgeois anglais, avec des fauteuils anglais. Soirée anglaise. M. Smith, Anglais, dans son fauteuil anglais et ses pantoufles anglaises, fume sa pipe anglaise et lit un journal anglais, près d'un feu anglais. Il a des lunettes anglaises. à côté de lui, dans un autre fauteuil anglais, MËmËe Smith, Anglaise, raccommode des chaussettes anglaises. Un long moment de silence anglais. La pendule anglaise frappe dix-sept coups anglais., IONESCO, la Cantatrice chauve, 1.

Ajouté par webmaster

Dans le -Cerf, on remarquera avec quel art il a employé à dessein tout le vocabulaire de l'ancienne vénerie : si ce vocabulaire était perdu, c'est là qu'il faudrait le retrouver, ménagé de la façon la plus ingénieuse et la plus large., SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, 21 juil. 1851.

Ajouté par webmaster

Langage de la force : ainsi tout le vocabulaire désignant la dynamique des conflits, dont le terme de refoulement est le plus connu et le mieux étudié dans ses mécanismes, mais aussi tout le vocabulaire économique, investissement, désinvestissement, surinvestissement, etc., P. RICOEUR, Une interprétation philosophique de Freud, -in La Nef, n° 31, p. 117.

Ajouté par webmaster

Si l'on examine les aires d'emploi de --ité, on constate qu'elles sont essentiellement constituées par deux zones différentes. a) Philosophie et psychologie : -altérité..., apostériorité... b) Vocabulaire industriel et scientifique; ce suffixe désigne la qualité d'un métal, d'un produit, etc. : -aluminité..., aviabilité, etc. Le suffixe --ité s'étend aussi aux aires d'emplois qui présentent des analogies de formations : économie politique..., linguistique..., médecine... Cette utilisation dans le vocabulaire scientifique donne au suffixe une valeur de prestige qui en étend l'emploi dans le vocabulaire commercial : -infroissabilité, lavabilité, etc. On n'est pas surpris aussi d'en constater l'expansion dans le style journalistique ou administratif (...), J. DUBOIS, le Système suffixal, p. 38-39.

Ajouté par webmaster

Le mot -intermédiaire, - qui est un des plus beaux du vocabulaire humain : l'abeille est l'intermédiaire entre le miel et la fleur, la musique, l'intermédiaire entre le son et l'oreille - est devenu le mot honteux du vocabulaire français. Le rôle d'intermédiaire, qui est dans la civilisation moderne un rôle égal à celui du créateur (...) relève tout juste, chez nous, du démarcheur ou de l'entremetteur., GIRAUDOUX, De pleins pouvoirs à sans pouvoirs, p. 131.

Ajouté par webmaster

Les Anglais sont occupés : ils n'ont pas le temps d'être polis., MONTESQUIEU, Pensées diverses, «Les Anglais et les Français».

Ajouté par webmaster

-Faisabilité (un exemple entre cent) au sujet duquel les protestations (...) s'appuient sur un raisonnement proche du sophisme : le mot ne peut pas être français puisque les Anglais ont -feasability et que nous sommes dans une période d'envahissement par l'anglais. à bien meilleure raison les Anglais devraient-ils dire : le mot ne peut pas être anglais, puisque ni -faire, ni -faisable ne sont anglais. à quoi on ne peut que répondre une fois encore que, dans sa virtualité, le mot est incontestablement français, et non anglais. -Faisable remonte à 1361 : Six siècles!!! et il engendre -faisabilité aussi normalement et «françaisement» que -notable engendre -notabilité, affable affabilité, stable stabilité; en voulez-vous cent?, J. CELLARD, -in le Monde, 23 juil. 1977.

Ajouté par webmaster

Son langage à elle était pourtant, plus encore qu'autrefois, la trace de son admiration pour les Anglais, qu'elle n'était plus obligée de se contenter d'appeler comme autrefois «nos voisins d'outre-Manche», ou tout au plus «nos amis les Anglais», mais «nos loyaux alliés». Inutile de dire qu'elle ne se faisait pas faute de citer à tout propos l'expression de -fair play pour montrer les Anglais trouvant les Allemands des joueurs incorrects., PROUST, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 788-789.

Ajouté par webmaster

C'est à propos de l'influence du climat que Montesquieu examine, au chapitre XII du Livre XIV, pourquoi les Anglais se tuent si délibérément. «C'est, dit-il, l'effet d'une maladie ...». Les Anglais, en effet, appellent cette maladie -spleen, qu'ils prononcent -splin, ce mot signifie la rate. Nos dames autrefois étaient malades de la rate (...) Les Anglais ont le -splin, ou la -splin, et se tuent par humeur., VOLTAIRE, Commentaire sur l'Esprit des lois, XLVI, Du climat.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Vocabulaire anglais

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo