LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quels rapports y a-t-il entre jugement e volo ... Est-il possible de concilier l'existence de l ... >>


Partager

La volonté peut-elle être définie comme pouvoir d'arrêt ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La volonté peut-elle être définie comme pouvoir d'arrêt ?



Publié le : 18/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La volonté peut-elle être définie comme pouvoir d'arrêt 

?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La volonté peut-elle être définie comme pouvoir d'arrêt ?




Dans l'exemple cité, la volonté est intervenue lorsque, sur le point d'accepter l'invitation tentante qui m'était faite, ce « oui » que j'allais prononcer je l'ai retenu pour arrêter mon esprit à d'autres considérations capables de modifier ma décision spontanée. Ainsi conçue, la volonté ne serait plus un pouvoir d'impulsion, mais un pouvoir d'inhibition ou un pouvoir d'arrêt.Peut-on admettre cette définition de la volonté ? La conception vulgaire qui attribue à la volonté le pouvoir de créer des forces capables de s'opposer aux mobiles ou de composer avec eux semble bien avoir été définitivement écartée par LEIBNIZ. Expliquer une action par la seule volonté, c'est refuser de l'expliquer ou prendre un mot pour une explication. En effet, pour vouloir, il faut une raison de vouloir. Le « je veux parce que je veux » cache une raison ou plutôt. une passion qui s'ignore : c'est à cette raison ou à cette passion qu'il faut attribuer la détermination prise, et non à la seule volonté.Ainsi lorsque j'ai décidé de décliner l'aimable invitation qui m'était faite, j'ai été déterminé à vouloir par des raisons : peut-être par le sentiment du devoir; certainement par le désir légitime d'obtenir une bonne note et le souci de me préparer à l'examen de fin d'année. Ce n'est pas un coup de force de la volonté qui a entraîné le refus et la décision de consacrer la soirée à la dissertation, mais le sentiment de l'importance plus grande du travail à effectuer.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1143 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La volonté peut-elle être définie comme pouvoir d'arrêt ?" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit