NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il trouver dans le langage l'origine de ... Le choix abolit-il notre liberté >>


Partager

La volonté n'est-elle rien de plus que la force de nos sentiments

Philosophie

Aperçu du corrigé : La volonté n'est-elle rien de plus que la force de nos sentiments



Publié le : 20/3/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

La volonté n'est-elle rien de plus que la force de nos sentiments
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
La volonté n'est-elle rien de plus que la force de nos sentiments




- L'explication de ce fait. Mais, en reconnaissant à l'homme le pouvoir d'inhiber la pression des forces qui le poussent à agir, ne retombons-nous pas dans la conception simpliste rejetée au départ : ce refus de l'action immédiate n'est-il pas une forme négative du « je veux parce que je veux » (« je ne veux pas parce que je ne veux pas ») et ne s'explique-t-il pas par l'action des sentiments et des idées ou de quelque autre force inconsciente ? Par des sentiments et des idées. - Effectivement, ai nous subissons l'attrait de la perspective présente, celle-ci ne comble pas tous nos voeux car nous aspirons à beaucoup plus : cette aspiration ne suffit-elle pas à expliquer la remise de la décision ou même le refus d'un bien désirable mais dont l'obtention pourrait nous priver de plus grands biens ? Une expérience répétée nous l'a appris : pour avoir suivi l'impulsion immédiate, nous nous sommes bien souvent engagés sur une mauvaise route et nous avons regretté la hâte de notre choix : aussi nous sommes-nous fait, plus ou moins consciemment, un principe de sagesse pratique de ne pas céder au premier mouvement et de prendre le temps de la réflexion. L'acte volontaire ne résulte donc pas des forces affectives et représentatives de chaque instant : nous pouvons freiner le jeu de ces forces. Mais pour cela nous mobilisons d'autres forces affectives et représentatives. Il semble donc légitime de répondre affirmativement à la question posée : la volonté n'est rien de plus que la force de nos sentiments et de nos idées. Par une autre force. - L'analyse à laquelle nous venons de procéder semble indiscutable, mais la conclusion ne dépasse-t-elle pas les données ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2165 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La volonté n'est-elle rien de plus que la force de nos sentiments " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • Louvette-221502 (Hors-ligne), le 11/02/2014 é 11H19.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit