NoCopy.net

Voltaire a dit : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.» Est-ce vrai ? Justifiez votre opinion.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Expliquez le sens du proverbe : « Loin des ye ... Appréciez à raide d'exemples cette opinion d' ... >>
Partager

Voltaire a dit : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.» Est-ce vrai ? Justifiez votre opinion.

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Voltaire a dit : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.» Est-ce vrai ? Justifiez votre opinion.



Document transmis par : ???


Publié le : 22/4/2013 -Format: Document en format FLASH protégé

Voltaire a dit : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.» Est-ce vrai ? Justifiez votre opinion.
Zoom

Ecarter l'ennui, le vice et le besoin, ce sont les conséquences du travail. Ce sont d'ailleurs des conséquences négatives. Vous pourrez fort bien compléter l'étude en montrant que le travail a des conséquences positives : il nous donne la satisfaction d'être utiles, de rendre heureux ceux qui dépendent de nous; souvent il nous donne la fierté d'accomplir une oeuvre personnelle ou de collaborer à une oeuvre généreuse et féconde.


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Corrigé : Voltaire a dit : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.» Est-ce vrai ? Justifiez votre opinion. Corrigé de 91 mots (soit 1 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Voltaire a dit : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.» Est-ce vrai ? Justifiez votre opinion." a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin. Voltaire, Candide.

Ajouté par webmaster

(...) le travail éloigne de nous trois grands maux, l'ennui, le vice et le besoin., VOLTAIRE, Candide, XXX.

Ajouté par webmaster

Nous avions pensé d'abord que l'auto tuerait l'ennui. Rien ne tue l'ennui. Si nous pressons la voiture, c'est que la route est longue et que l'ennui nous poursuit., G. DUHAMEL, Scènes de la vie future, VI, p. 99.

Ajouté par webmaster

« Pour échapper à l'ennui, l'homme, ou bien travaille au-delà de ce qu'exigent ses besoins normaux, ou bien il invente le jeu, c'est-à-dire le travail qui n'est plus destiné à satisfaire aucun autre besoin que celui du travail pour lui-même. » Nietzsche, Humain, trop humain, 1878.

Ajouté par webmaster

"Les plus grands maux qui accablent les peuples civilisés nous sont amenés par la guerre et, à vrai dire, non pas tant par celle qui réellement a ou a eu lieu, que par les préparatifs incessants et même régulièrement accrus en vue d'une guerre à venir." Kant, Sur les débuts de l'histoire humaine.

Ajouté par webmaster

Rien n'est si contagieux que l'exemple, et nous ne faisons jamais de grands biens ni de grands maux qui n'en produisent de semblables., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, 230.

Ajouté par webmaster

Nous disséquons des mouches, dit le philosophe, nous mesurons des lignes, nous assemblons des nombres, nous sommes d'accord sur deux ou trois points que nous entendons, et nous disputons sur deux ou trois mille que nous n'entendons pas., VOLTAIRE, Micromégas, 7.

Ajouté par webmaster

La pitié est souvent un sentiment de nos propres maux dans les maux d'autrui; c'est une habile prévoyance des malheurs où nous pouvons tomber; nous donnons du secours aux autres, pour les engager à nous en donner en de semblables occasions, et ces services que nous leur rendons sont, à proprement parler, des biens que nous nous faisons à nous-mêmes par avance., LA ROCHEFOUCAULD, Maximes, 264.

Ajouté par webmaster

(...) les talents des hommes sont comme les vertus des drogues, que la nature nous donne pour guérir nos maux, quoique son intention soit que nous n'en ayons pas besoin. Il y a des plantes qui nous empoisonnent, des animaux qui nous dévorent, des talents qui nous sont pernicieux., ROUSSEAU, Julie ou la Nouvelle Héloïse, Lettre II.

Ajouté par webmaster

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource suivante

Voltaire a dit : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin.» Est-ce vrai ? Justifiez votre opinion.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit
Podcast philo