Est-il vrai qu'il n'y a rien d'absolu ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'étonnement est-il le point de départ de tou ... Faut-il refuser l'abstraction au nom du vécu ... >>


Partager

Est-il vrai qu'il n'y a rien d'absolu ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Est-il vrai qu'il n'y a rien d'absolu ?



Publié le : 26/8/2004 -Format: Document en format FLASH protégé

Est-il vrai qu'il n'y a rien d'absolu ?
Zoom

Platon, qui s'inspirera de cette philosophie première, donnera à l'absolu le nom de «Souverain Bien«. Pour lui, toute réalité a pour source l'absolu, autrement dit cette essence intangible qu'il appelle le «monde des essences«. Esprit et absolu sont la même chose Parce qu'elle use de soi comme méthode où seul le résultat compte, la connaissance scientifique est une pensée unilatérale ; une pensée qui a les vérités qu'elle pense, sans conscience de la pensée qu'elle est. Cette pensée sans sujet, qui n'est qu'en soi vérité, Hegel la nomme abstraction. La philosophie, au contraire, doit être la pensée qui se produit comme vérité. Un tel acte de penser, Hegel le nomme spéculation. En effet, quand il se connaît dans sa vérité, le sujet pensant à partir de soi et sur soi, accomplit l'acte de la pensée. Conscience à la fois du savoir qu'il connaît c'est-à-dire, vérité, et de la vérité qu'il est, c'est-à-dire certitude, le sujet est devenu en et pour soi vérité. Cet acte de devenir vérité est celui d'une pensée à « double sens «, dialectique. Si la pensée scientifique est une vérité positive, c'est-à-dire unilatérale, la pensée dialectique de la conscience philosophique, étant toute la vérité, est savoir absolu.


  • I) Il n'a a rien d'absolu.

a) Toute vérité est relative et provisoire.
b) L'esprit est fini et notre raison est limitée.
c) La notion d'absolu doit être dépassé.

  • II) Il n'est pas vrai de dire qu'il n'y a rien d'absolu.

a) J'ai l'intuition de l'absolu, donc il existe (Descartes, Hegel).
b) L'absolu est à l'origine de la philosophie.
c) L'Esprit et l'Absolu sont une seule et même chose.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Est-il vrai qu'il n'y a rien d'absolu ? Corrigé de 2952 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Est-il vrai qu'il n'y a rien d'absolu ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • gmachline-214103 (Hors-ligne), le 02/10/2013 é 02H17.
  • Briac (Hors-ligne), le 25/02/2012 é 25H16.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    • Absolu. S'oppose à relatif. Désigne ce qui vaut ou existe en soi- même, indépendamment donc de conditions concrètes. Ainsi, par exemple, Dieu existe en lui-même : il n'a besoin d'aucune chose ni pour être conçu ni pour exister. Tel est le cas aussi de la nature naturante chez Spinoza ou encore de la chose en soi (noumène) chez Kant.

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Est-il vrai qu'il n'y a rien d'absolu ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit