Les vrais éducateurs sont des libérateurs dit Nietzsche. Qu'en pensez-vous ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il distinguer une interprétation d'une ... Les ?uvres sont-elles à elles-mêmes leur pro ... >>
Partager

Les vrais éducateurs sont des libérateurs dit Nietzsche. Qu'en pensez-vous ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Les vrais éducateurs sont des libérateurs dit Nietzsche. Qu'en pensez-vous ?



Publié le : 7/3/2009 -Format: Document en format FLASH protégé

	Les vrais éducateurs sont des libérateurs dit Nietzsche. Qu'en pensez-vous ?
Zoom
  • vrai : Ce qui est conforme à la réalité, ce qui est réellement.
  • libérateur : Sens 1: Qui libère, qui émancipe. Sens 2: Rédempteur, sauveur.
  • nietzsche : On a longtemps tenu Nietzsche pour le philosophe dont les idées inspirèrent l'idéologie nazie. Il n'en est rien. Tout au contraire, la pensée nietzschéenne défend la vie et non la mort telle qu'elle fut organisée dans les camps de concentration.

 

 Dans la « Préface » aux Prolégomènes à toute métaphysique future…, Kant dit que Hume l’a « réveillé de son sommeil dogmatique ». Hume serait le libérateur de Kant. Mais qu’est-ce à dire ? L’éducateur est celui qui se propose de discipliner un élève en lui apportant un savoir. Il s’agit alors de libérer l’élève de son ignorance. Pourtant, si l’on parle de libération, ne faut-t-il pas voir alors que ce mouvement d’acquisition de la sagesse ou de la libération de la puissance ne doit pas se faire de l’extérieur mais bien suivant une cheminement intérieur. Dès lors la différence le vrai, le bon éducateur en tant que libérateur de l’opinion et des faux savoirs n’est pas un maître, il est un guide : il n’est pas le professeur dogmatique. Dès lors il nous appartient de comprendre et de saisir ce que sont ces libérateurs, leurs méthodes, leurs buts. C’est ce que nous proposons ici de faire.

            Si la figure socratique et sa maïeutique semble être ce paradigme (1ère sujet), Nietzsche lui-même se revendique de cette ironie libératrice (2nd partie), nous offrant alors un plein usage de notre entendement et la liberté : c’est-à-dire les lumières (3ème partie).

 


 

I – La figure Socratique

 

 

II – Nietzsche et Zarathoustra

 

III – « Sapere aude »

 

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Les vrais éducateurs sont des libérateurs dit Nietzsche. Qu'en pensez-vous ? Corrigé de 2101 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Les vrais éducateurs sont des libérateurs dit Nietzsche. Qu'en pensez-vous ?" a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • manou97411 (Hors-ligne), le 09/11/2011 à 09H16.
  • honeyblue (Hors-ligne), le 07/11/2010 à 07H22.
  • Ceecile25529 (Hors-ligne), le 08/03/2009 à 08H10.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    • Le romancier peut faire de son personnage un être différent, lui donner un aura différent. Cf. dans l'Assommoir, la description de Gueule d'or. Ex : la description physique de Gueule d'or. « Quand il prenait son élan; on voyait ses muscles se gonfler, des montagnes de chair roulant et durcissant sous la peau; ses épaules, sa poitrine, son cou enflaient » => force physique, semble un véritable dieu => Semble un surhomme. - Le forgeron propage la lumière. Cf. son surnom « Gueule d'or » + ex : « il faisait de la clarté autour de lui » ; « une vraie figure d'or »… - « il devenait beau, tout-puissant, comme un Bon Dieu » > gradation, montée vers le sublime. Cf. la comparaison. => L'ouvrier devient un véritable dieu dans l'esprit de Gervaise. Par l'écriture, les figures… le forgeron est valorisé, l'atelier devient un endroit presque surnaturel. On ressent toute l'admiration de Zola pour le travail de l'ouvrier. Cf.

    Ajouté par PROF

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Pensez-vous qu'ébloui de vos vaines paroles, J'ignore qu'en effet tous ces discours frivoles Ne sont qu'un badinage, un simple jeu d'esprit?, BOILEAU, Satires, X.

    Ajouté par webmaster

    Barnabé me dit volontiers : «Vous êtes optimiste!» C'est bien possible. Et, cependant, les vrais optimistes n'écrivent pas : ils mangent, ils jouissent. Les vrais optimistes ne cherchent pas des thèmes de joie : on ne cherche que ce dont on manque. Les vrais optimistes ne connaissent pas l'angoisse : ils n'ont pas d'imagination. Les vrais optimistes ne chantent pas pour tromper la faim : ils sont repus., G. DUHAMEL, les Plaisirs et les Jeux, p. 93.

    Ajouté par webmaster

    .1 (...) Gennevilliers dit à madame Tonska : - Si vous m'en croyez... - Ne vous servez jamais de cette phrase avec moi, mon ami, interrompit la comtesse. Soyons vrais entre nous, rien que vrais, toujours vrais (...) Vous savez bien que je vous crois en tout (...), J.-A. DE GOBINEAU, les Pléiades, II, IX.

    Ajouté par webmaster

    Ce ne sont pas les vrais, pensa-t-il, ce sont les sosies. Où sont les vrais? N'importe où, mais pas ici. Personne n'est ici pour de vrai; pas plus moi que les autres., SARTRE, la Mort dans l'âme, p. 31.

    Ajouté par webmaster

    Vous pensez à ceux qui ne sont plus, à ceux qui sont absents; vous faites des retours mélancoliques sur vous-même, vous regrettez le foyer déserté volontairement; mais, au premier rayon tout est oublié., Th. GAUTIER, Voyage en Russie, V.

    Ajouté par webmaster

    Soyons donc vrais, au nom de Dieu, vrais comme Thalès quand, de sa propre initiative et par besoin intime, il se mit à spéculer sur la nature; vrais comme Socrate, vrais comme Jésus, vrais comme saint Paul, vrais comme tous ces grands hommes que l'idéal a possédés et entraînés après lui!, RENAN, l'Avenir de la science, OE. compl., t. III, VII, p. 826.

    Ajouté par webmaster

    - Que pensez-vous de Marat battant des mains à la guillotine? - Que pensez-vous de Bossuet chantant le -Te Deum sur les dragonnades? La réponse était dure, mais elle allait au but avec la rigidité d'une pointe d'acier., HUGO, les Misérables, I, I, X.

    Ajouté par webmaster

    (...) on peut maintenant déclarer : -Si les axiomes A, B, C... sont acceptés pour vrais, et si l'énoncé H en est une conséquence authentique, H doit être également tenu pour vrai. Il est dès lors tout à fait clair que les systèmes d'axiomes qu'on a le droit de «tenir pour vrais» ne sont pas ceux qui sont aperçus comme vrais du fait d'une évidence toute spéciale, mais simplement ceux qui n'impliquent pas contradiction., F. GONSETH, les Mathématiques et la Réalité, p. 106.

    Ajouté par webmaster

    Tous leurs principes sont vrais, des pyrrhoniens, des stoïques, des athées, etc. Mais leurs conclusions sont fausses, parce que les principes opposés sont vrais aussi., PASCAL, Pensées, VI, 394.

    Ajouté par webmaster

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des règles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    Les vrais éducateurs sont des libérateurs dit Nietzsche. Qu'en pensez-vous ?

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit
    Podcast philo