NoCopy.net

Analyse de l'oeuvre l'Etranger

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Analyse document Maastricht Explication Cogito Descartes >>


Partager

Analyse de l'oeuvre l'Etranger

Echange

Aperçu du corrigé : Analyse de l'oeuvre l'Etranger



Document transmis par : deia18-289380


Publié le : 16/5/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Analyse de l'oeuvre l'Etranger
Zoom



L\'apparition du roman au dix-septième siècle remet en question la notion de \"personnage\" et de \"héros\". Le \"héros\" n\'est plus une personne qui se distingue par ses qualités exceptionnelles mais désigne le protagoniste du roman. Ce changement s\'explique par la volonté des romanciers de créer des personnages plus proches de la réalité.

Ainsi, le personnage principal du roman est radicalement opposé au héros antique. Il ne défend pas de nobles causes et ne possède pas de pouvoirs surhumains. En réalité, il se rapproche beaucoup plus de ce que pourrait être le lecteur, de part ses sentiments et son parcours de vie.

De plus, le roman est un genre littéraire à caractère polymorphe et qui s\'adapte par conséquent aux différents bouleversements du monde au fil des siècles. Le personnage du roman subit lui aussi ce changement perpétuel, nous allons donc constater son évolution.

Après le délitement de la dimension héroïque du héros au XVIIe siècle, les protagonistes des romans romantiques, réalistes et naturalistes sont indissociables de la société dans laquelle ils évoluent. En effet, le genre littéraire du roman et son personnage plus proche de la réalité offrent au romancier la possibilité d\'exprimer son point de vue sur la société de son époque. Apparaissent donc les héros médiocres, véritables satyres des conditions sociales. On compte par exemple Frédéric Moreau dans L’Éducation sentimentale (Flaubert, 1869) qui semble être acteur de sa propre vie, mais aussi Manon Lescaut (Abbé Prévost, 1731) qui dépeint la société comme cruelle et abondante de tentations en tout genre.



Le XXe siècle quant à lui témoigne à travers la littérature des profonds traumatismes des deux guerres mondiales, de la découverte des crimes nazis, des bombardements atomiques. De plus, les avancées majeures dans le domaine de la psychanalyse offrent de nouveaux outils aux romanciers qui explorent la part inconsciente de l\'esprit humain. Ainsi, cela implique la formation de nouvelles techniques d\'écriture et d\'énonciation comme le monologue intérieur.

Cette mutation profonde du genre se ressent forcément sur les personnages.

On assiste à ce qu\'on pourrait appeler « la mort du héros ». La perte de confiance et le manque de foi en l\'individu en sont les principales causes. Les protagonistes ne sont ordinaires, suivent une routine quotidienne banale, et les valeurs chevaleresques sont complètement remises en question puisque les auteurs explorent également les côtés plus sombres de l\'être humain. On retrouve ainsi des personnages, nommés « anti-héros » qui véhiculent un vision dysphorique du monde mais qui présentent aussi certaines différences.

Un anti-héros peut être un personnage qui n\'agit pas, qui laisse la vie le porter sans chercher à influer sur son destin. Il est bercé par la monotonie de son quotidienne et les éléments qui bouleversent sa vie, si éléments il y a, ne le font réagir d\'aucunes manières. Un anti-héros peut également désigner quelqu\'un de détestable par le lecteur, de par ses actions ou pensées immorales.





Meursault est un anti-héros qui appartient au deux catégories car il découle d\'une philosophie apparue vers 1938, dans le roman comme au théâtre : la philosophie de l\'absurde. Adopté par Ionesco, Beckett, Sartre et bien sur Camus, ce concept philosophique est né de la prise de conscience du caractère machinal de l\'existence et de la certitude de la mort au bout d\'une vie.

Les grands principes de la philosophie de l\'Absurde soulevés par Albert Camus dans ses œuvres sont que la vie est dénuée de sens et par conséquent que la force d\'un homme réside dans sa capacité à accepter et assumer l\'absurdité du monde. L\'Absurde est ainsi la conséquence de a confrontation de l\'homme avec un monde qu\'il ne comprend pas et qui est incapable de donner un sens à sa vie.

Une citation de Camus définit vraiment ce concept : « Ce divorce entre l\'homme et sa vie, l\'acteur et son décor, c\'est proprement le sentiment de l\'absurdité. »

Mais pour l\'auteur, il n\'est pas question de renoncer face à l\'absurdité de la vie.

Il s\'agit de dépasser l\'absurde avec des moyens purement humains sans l\'aide d\'un appui religieux ou d\'une quelconque idéologie. Ce concept de révolte développé dans L\'Homme révolté (Camus, 1951) se retrouve dans le personnage de Meur...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Analyse de l'oeuvre l'Etranger" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Analyse de l'oeuvre l'Etranger

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit