Introduction :<br /> Le Discours de la m&eacute;thode est une recherche de la v&eacute;rit&eacute; dans les sciences&nbsp;= th&egrave;me.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Question de corpus : La question de l'homme d ... I.La conscience perceptive m’arrache &a ... >>


Partager

Introduction :
Le Discours de la méthode est une recherche de la vérité dans les sciences = thème.

Echange

Aperçu du corrigé : Introduction :
Le Discours de la méthode est une recherche de la vérité dans les sciences = thème.



Document transmis par : ggmmefire-294112


Publié le : 20/12/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Introduction :<br />
Le Discours de la méthode est une recherche de la vérité dans les sciences = thème.
Zoom

Introduction :
Le Discours de la méthode est une recherche de la vérité dans les sciences = thème.
Il s’agit d’un discours dans lequel le penseur met en avant une méthode pour trouver la vérité. Sa rédaction est assez autobiographique car elle correspond à son cheminement de pensée.  Sa méthode au fur et à mesure du Discours est de n’accepter que les faits absolument certains afin d’avancer dans la vérité en allant du plus simple au plus compliqué.  On y retrouve à la fin du Discours la vérité indubitable du cogito ergo sum, je pense donc je suis qui est la conclusion à laquelle le philosophie aboutit. 

I/ Plan de l'ouvrage
Première partie : considérations sur les sciences
Seconde partie : principales règles de la méthode
Troisième partie : règles de la morale issues de la méthode.
Quatrième partie : preuve ontologique de l'existence de Dieu et de l'âme humaine.
Cinquième partie : petit traité d'anatomie  :  distinction entre l'homme et la bête.
Dernière partie : Considérations diverses
II / Analyse
La première partie
La première partie s’ouvre sur des considérations relatives à quelques sciences comme :
L’éloquence et la poésie
qui sont à son sens plus du ressort du don
Les mathématiques
: Il cherche à trouver en philosophie une certitude égale à la certitude mathématique. Il voit dans les mathématiques les certitudes et les évidences. L’évidence étant le critère de vérité, elle comprend la clarté et la distinction : «ã€€ce qui est clair et distinct ne peut-être faux ».
lectures de livres anciens : pour leur aspect agréable et instructif.
Ecrits païens sur les mœurs
: ils montrent les défauts mais n'aident pas à les corriger
théologie
: elle concerne aussi bien les ignorants que les doctes
Philosophie :
Descartes considère que rien n’y est certain au sens mathématique. Elle fonde les sciences mais il reste encore à chercher la certitude égale à la certitude mathématique. 
Il s’agit à ce stade du Discours de trouver une vérité indubitable, absolue mais les considérations préalables le poussent à abandonner les sciences comme moyen de s’élever à cette vérité car il n’y trouve aucun fondement certain. 
Le "livre du monde"
: Il se tourne vers le «ã€€livre du monde » mais s’en détourne assez vite car une connaissance encyclopédique des siècles passés éloigne trop du siècle présent.
Il choisit l’introspection comme moyen de connaissance. 
Introspection :
"Ainsi mon dessein n'est pas d'enseigner ici la méthode que chacun doit suivre pour bien mener sa raison : mais seulement de faire voir en quelle sorte j'ai tâché de conduire la mienne"  "Je ne dirai rien de la philosophie, sinon que, voyant qu'elle a été cultivée par les plus excellents esprits qui aient vécu depuis plusieurs siècles, et que néanmoins il ne s 'y trouve encore aucune chose dont on ne dispute, et par conséquent qui ne soit douteuse"
La seconde partie :
Il fait un retour sur lui-même et constate que le bon cheminement de pensée à suivre n’est pas de se tourner vers les idées d’autrui qui n’apportent qu’une connaissance relative basée sur des opinions diverses.  Il se fait la matière de son propre raisonnement en évitant la précipitation dans le raisonnement et les autorités intellectuelles de référence. 
En respectant cette conduite d’intellection, il s’impose quatre principes à suivre. 
I/ Ne pas prendre pour vraie une chose pour vraie tant qu'il n'est pas sûr du fait
2/ Diviser les difficultés au maximum
3/ Aller du plus simple au plus compliqué
4/ Ne rien omettre en démultipliant les domaines d'investigations.
Les règles de la méthode sont ainsi présentées par Descartes
« […] comme la multitude des lois fournit souvent des excuses aux vices, en sorte qu'un état est bien mieux réglé lorsque, n'en ayant que fort peu, elles y sont fort étroitement observées ; ainsi, au lieu de ce grand nombre de préceptes dont la logique est composée, je crus que j'aurais assez des quatre suivants, pourvu que je prisse une ferme et constante résolution de ne pas manquer une seule fois à les observer. »
L'‘évidence
« Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle ; c'est-à-dire, d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute. »
l'analyse
« Le second, de diviser chacune des difficultés que j'examinerais, en autant de parcelles qu'il se pourrait, et qu'il serait requis pour les mieux résoudre. »
la synthèse et le raisonnement :
« Le troisième, de conduire par ordre mes pensées, en commençant par les objets les plus simples et les plus aisés à connaître, pour monter peu à peu comme par degrés jusques à la connaissance des plus composés, et supposant même de l'ordre entre ceux qui ne se précèdent point naturellement les uns les autres. »
le dénombrement :
« Et le dernier, de faire partout des dénombrements si entiers et des revues si générales, que je fusse assuré de ne rien omettre. »
Age mûr et circonspection + respect des 4 règles : 
" mais que, pour toutes les opinions que j'avais reçues jusques alors en ma créance, je ne pouvais mieux faire que d'entreprendre une bonne fois de les en ôter, afin d'y en remettre par après ou d'autres meilleures ou les mêmes, lorsque je les aurais ajustées au niveau de la raison"
"Mais, comme un homme qui marche seul et dans les ténèbres, je me résolus d'aller si lentement et d'user de tant de circonspection en toutes choses que, si je n'avançais que fort peu, je me garderais bien, au moins, de tomber."
La troisième partie
Descartes et ses bases de travail  à suivre : Le meilleur choix est de cultiver sa raison. 
I/ obéir aux lois du pays, respecter sa religion choix de la modération
2/ Être le plus ferme et le plus résolu dans ses actions (ne pas suivre les opinions douteuses) tout en n'étant surtout pas sceptique (il faut donc s'attacher à l'opinion la plus probable à défaut de celle qui est vraie pour éviter le statu quo)
Puisque rien n'est en notre pouvoir si ce ne sont nos pensées, ne rien vouloir de plus que ce qui est possible, afi...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Introduction :
Le Discours de la méthode est une recherche de la vérité dans les sciences = thème."
a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Introduction :<br /> Le Discours de la m&eacute;thode est une recherche de la v&eacute;rit&eacute; dans les sciences&nbsp;= th&egrave;me.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit