LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Méthode de la question sur le corpus : ... HDA Ravel Bolero >>


Partager

La relation entre les maîtres et les esclaves

Echange

Aperçu du corrigé : La relation entre les maîtres et les esclaves



Document transmis par : patatos266-289569


Publié le : 23/5/2017 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
La relation entre les maîtres et les esclaves
Zoom



Nom du professeur correcteur :
Note :
Observations générales du correcteur :

1

Question du corpus:
La relation entre les maîtres et les esclaves est un thème qui a souvent été traité
dans la littérature et plus particulièrement au théâtre, de l’Antiquité jusqu’à nos jours.
Le corpus que nous allons étudier rassemble trois extraits de pièces de théâtre qui
abordent précisément ce sujet. Il est composé d’un extrait de La Marmite de Plaute,
d’un extrait de L’île des esclaves de Marivaux (écrit au Siècle des Lumières) et d’un
extrait d’En attendant Godot de Samuel Beckett (théâtre de l’absurde du XXème siècle).
Dans ces trois extraits il y a une confrontation entre les maitres et les valets : qu’est-ce
qui caractérise leur relation? Nous verrons que la violence, physique et verbale,
imprègne les échanges dans les trois textes. Aussi, nous verrons que les auteurs
critiquent le comportement du maître par le biais du personnage de l’esclave.
La domination du maître sur l’esclave est présente dans les trois extraits du
corpus. Elle est caractérisée tout d’abord par une violence physique que les maîtres
adressent à leurs esclaves. L’insulte est le mode de communication le plus fréquent.
Ainsi, dans l\'extrait de La Marmite, Staphylla est l\'esclave d\'Euclion. Ce dernier
semble avoir sur elle tous les droits, notamment celui de l\'insulter : \"sortiras-tu, espion,
avec tes yeux fureteurs ?\", \"une misérable de ton espèce\", \"scélérate\", \"méchante
bête ». Dans L\'île des esclaves, Arlequin est l’esclave de son maître Iphicrate qui
l’insulte également : \"Esclave insolent !\", \"Misérable !\". Enfin, dans En attendant
Godot, Pozzo et Lucky apparaissent sur scène liés par une corde symbolisant leur
relation. Pozzo est le maître et Lucky l\'esclave. Pozzo se permet de maltraiter Lucky :
il le traite comme un \"vieux chien\".
La violence physique caractérise également les relations entre les personnages :
chez Plaute, Euclion veut battre sa servante: « si je prends tout à l\'heure un bâton ou un
nerf de bœuf, je te ferai allonger ton pas de tortue » et même la mettre à mort : \"je te
ferai mettre en croix pour t\'apprendre à vivre ». De même, Iphicrate a plusieurs fois
utilisé la violence physique contre son ancien esclave : \"Vous avez continué de m\'en
faire à coups de gourdin qui ne valent pas ceux-là\" et le menace de mort : \"Misérable !
Tu ne mérites pas de vivre\". Enfin, Chez Beckett, Pozzo, qui considère Lucky comme
une chose, constate que « Pour bien faire, il faudrait les tuer » (en parlant des « êtres »
semblables à Lucky).
Nous pouvons noter que dans chacun des textes, les auteurs critiquent les
maitres par le biais du valet. Dans l’extrait de la Marmite, Plaute critique l’avarice
d’Euclion par les mots de Staphylla (elle parle de la « fièvre », du « vertige »). Dans
l’Ile des esclaves, Marivaux montre la fragilité du pouvoir et « l’inter-dépendance »
entre le maître et l’esclave. Iphicrate perd son statut sur l’île, Arlequin ne lui obéît
plus : « Doucement ; tes forces sont bien diminuées, car je ne t’obéis plus, prends-y
garde ». Enfin, dans le texte de Beckett, l’auteur dénonce le manque d’humanité des
maitres : Pozzo traite Lucky comme un moins que rien, il renie ses sentiments, il dit
que même « un chien aurait plus de dignité » que Lucky. De plus, c’est dans ce texte
que Pozzo remarque la fragilité de sa position : il constate que Lucky aurait pu être à
sa place (….. citaError: Mismatch between font type and embedded font file
Error: Mismatch between font type and embedded font file
Error: Mismatch between font type and embedded font file
Error: Mismatch between font type and embedded font file
tion). Dans le texte de Marivaux, ce dernier en est même à placé

le maitre dans une situation d’esclave pour qu’il juge de lui-même de la façon
honteuse et violente dont il traite son valet.
2

A travers les siècles, le statut de l’esclave a changé dans la littérature. Les...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "La relation entre les maîtres et les esclaves" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit