ANOUILH Jean, Antigone

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Emmanuel Lévinas, Ethique et infini (1982) F ... >>

FICHE DE LECTURE POUR ANOUILH Jean, Antigone

ANOUILH Jean, Antigone

Aperçu du corrigé : ANOUILH Jean, Antigone

ANOUILH  Antigone Tous les personnages sont en scène. Le Prologue s'avance et les présente un à un. Antigone, sérieuse, est toute à son destin. La belle et riante Ismène parle avec Hémon, le fiancé d'Antigone. Créon, le vieux roi fatigué, médite auprès de son page sur la tâche difficile de mener les hommes. Sa femme Euridyce, tricote. Elle tricotera inlassablement, jusqu'à ce que son heure vienne de mourir. Restent à présenter la nourrice, le messager et les trois gardes, absorbés par leur partie de cartes. Les onze personnages se retirent avec le Prologue. Thèbes est sauvée, la guerre civile est avortée. Polynice, le traître, le voyou, a levé les armes contre le royaume de son père et Etéocle, le prince loyal, a défendu la ville vaillamment, en héros. Les deux ennemis se sont entre-tués et gisent, enlacés dans la mort.
Antigone Jean  Antigone a enfreint l'édit de son oncle Créon, roi de Thèbes, punissant de mort quiconque assurerait une sépulture au frère de la jeune fille, Polynice, traître à sa patrie. Créon, par affection pour sa nièce, fiancée à son fils Hémon, et par besoin de tranquillité, tente d'étouffer le scandale. Il use en vain de tous les arguments possibles pour amener Antigone à revenir sur sa décision. Excédé, il lui révèle que ses frères, Etéocle et Polynice, n'étaient que deux voyous également indignes de son affection. Antigone découvre alors son vrai visage : sa piété fraternelle n'était qu'un masque, cachant un refus de pactiser avec la vie; la mort est pour elle le seul moyen de préserver son exigence d'absolu. Créon ne peut plus la sauver. Avant de mourir, elle reste seule avec un garde stupide, à qui elle dicte un mot d'adieu pour son fiancé Hémon. Un messager annonce qu'Antigone a été précipitée dans un trou et qu'Hémon s'est tué près d'elle. « La journée a été rude », dit sourdement Créon au petit page qui l'accompagne.

ANOUILH Jean, Antigone

Corrigé directement accessible



Oeuvres connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit