ARISTOTE : ETHIQUE A NICOMAQUE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Alain: Conscience et sommeil DESCARTES: Plaisirs du corps et de l'esprit >>

FICHE DE LECTURE POUR ARISTOTE : ETHIQUE A NICOMAQUE

ARISTOTE : ETHIQUE A NICOMAQUE

Aperçu du corrigé : ARISTOTE : ETHIQUE A NICOMAQUE

ARISTOTE  NICOMAQUE L'Éthique à Nicomaque s'inscrit dans un genre philosophique qui aura beaucoup d'autres illustrations (voir, dans le présent livre, l'Éthique de Spinoza). Mais contrairement à l'Éthique de Spinoza, connue par le nom de son auteur, chez Aristote, le titre de l'ouvrage est donné par le destinataire. La difficulté, en effet, avec Aristote, c'est que nous possédons, sous son nom, trois ouvrages s'inscrivant dans le genre du traité de morale : l'Éthique à Nicomaque, l'Éthique à Eudème et la Grande Éthique ou Grande Morale. Nous n'avons pas de difficulté à faire notre choix : personne ne conteste en effet la paternité de l'Éthique à Nicomaque à Aristote. Par contre, pour les deux autres, les spécialistes de la période ne sont pas sûrs que ces ouvrages soient d'Aristote. Ils pourraient être l'oeuvre de ses élèves. Aristote est né près du mont Athos, à Stagire, très exactement. Son père était médecin : cette filiation le destinait à la recherche expérimentale et à la science positive. A 18 ans, il part à Athènes pour y faire des études. Il devient le plus brillant disciple de Platon (Platon a alors 60 ans). Pendant vingt ans, il va étudier. A la mort de Platon, il ira enseigner à Assos, puis à la cour de Macédoine. Il reviendra à Athènes fonder le Lycée, école rivale de l'Académie fondée par Platon. Un an avant sa mort, accusé d'impiété, il se rendit à Chalcis, dans l'île d'Eubée. Les écrits attribués à Aristote se rapportent à la presque totalité des sciences connues de l'Antiquité, c'est-à-dire, d'après la classification proposée par le philosophe lui-même, aux sciences théorétiques ayant pour objet l'être sous ses différents genres (mathématiques, physique et théologie ou philosophie première), aux sciences pratiques dont l'objet est le bien comme fin de l'action (éthique, politique) et aux sciences poétiques, qui étudient les conditions de production de l'oeuvre belle (poétique, rhétorique). De plus, les Catégories, le traité De l'interprétation et quelques autres ouvrages regroupés dans l'Organon font d'Aristote le vrai fondateur de la logique. C'est lui, le premier, qui formula clairement les axiomes élémentaires de la logique (principe de non-contradiction, principe du tiers exclu, etc.). Il en tira les règles plus spéciales du syllogisme et établit un système de logique déductive qui fut longtemps son principal titre de gloire. Nous aurions pu choisir de présenter un ouvrage relevant d'une autre catégorie que celle des sciences pratiques. Mais l'Éthique à Nicomaque nous est apparue comme un texte important qui nous permettra, dans notre commentaire, d'opposer Aristote à Platon.

ARISTOTE : ETHIQUE A NICOMAQUE

Corrigé directement accessible



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit