FITZGERALD Francis Scott, Tendre est la nuit

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Emmanuel Lévinas, Ethique et infini (1982) F ... >>

FICHE DE LECTURE POUR FITZGERALD Francis Scott, Tendre est la nuit

FITZGERALD Francis Scott, Tendre est la nuit

Aperçu du corrigé : FITZGERALD Francis Scott, Tendre est la nuit

FITZGERALD Tendre Scott (1896-1940) Romancier américain. Dès la parution de son premier ouvrage, l'Envers du paradis, il obtient un large succès. Aux côtés de sa femme Zelda, il parcourt l'Europe au cours des années 20 et publie son chef-d'oeuvre Gatsby le Magnifique, adapté au cinéma en 1974 par Jack Calyton avec Robert Redford. Ses romans dépeignent les années 20, "années folles", et l'âge d'or du jazz. La maladie de sa femme Zelda et la difficulté d'écrire qu'il connaît au cours des années 30 l'entraînent vers la déchéance. Son chef-d'oeuvre, Tendre est la nuit, est un roman du désenchantement. A la fin de sa vie, il devient scénariste à Hollywood et meurt prématurément en 1940.
Scott Francis nuit Francis Scott Fitzgerald. Auteur américain de romans et de nouvelles né en 1896 et mort en 1940, il incarne l'ambiance et l'atmosphère des années 20, le "Jazz Age" comme il les appelle. Il naît le 24 septembre 1896 à Saint-Paul dans le Minnesota. Il poursuit sa scolarité dans un internat catholique de la région. Il s'inscrit ensuite à l'Université de Princeton où il boude les études traditionnelles, pour se consacrer pleinement à la littérature. Il devient le poulain d'écrivains et de critiques littéraires, notamment Edmund Wilson dont il se fera un ami pour la vie. En 1917, il quitte Princeton pour s'engager dans l'armée. C'est dans une caserne qu'il retravaille sa nouvelle intitulée "This Side of Paradise" (L'Envers du paradis, 1920). Toujours militaire, il tombe amoureux de Zelda Sayre alors âgée de 18 ans, qui incarne tellement bien l'archétype de la jeune fille délurée des années vingt qu'elle deviendra, au même titre que Fitzgerald lui-même, partie intégrante de l'imaginaire de l'écrivain. La publication de la nouvelle "This Side of Paradise" au printemps 1920 rapporte à Fitzgerald assez d'argent pour qu'il puisse se permettre d'épouser Zelda la mondaine. Dans cette nouvelle autobiographique, qui se déroule dans la période de l'immédiat après-guerre, il dépeint la vie irrésolue et vide, les rêves brisés de cette jeunesse désabusée. Son roman suivant "The Beautiful and the Damned" (Les Heureux et les Damnés), écrit en 1922 est un livre d'ambiance qui fait la chronique des angoisses et de la débauche d'un couple fortuné dont la popularité est en baisse. Ses nouvelles sont très populaires, et c'est grâce à elles qu'il peut offrir, à lui et à Zelda, les divertissements, les hôtels et la vie de société dont ils raffolent. Il sélectionne 46 nouvelles parmi 150, pour les publier dans 4 recueils: "Flappers and Philosophers" (1920), "Tales of the Jazz Age" (Les Enfants du jazz, 1922), "All the Sad Young Men" (1926) et "Taps at Reveille" (1935). En 1924, les Fitzgerald quittent Long Island pour la Côte d'Azur, pour ne revenir aux Etats-Unis qu'en 1931. Il lui faut 5 mois pour écrire "Gatsby le Magnifique" (1925), une fable délicate et satirique sur la course au succès et la chute du rêve américain. Bien qu'avec le recul on considère ce livre comme son ouvrage majeur, la critique de l'époque ne l'accueille que très froidement. Les ventes s'en ressentent, ce qui ne fait qu'accélérer le processus de dégradation de sa vie personnelle: Zelda sombre dans une folie profonde, il se noie dans l'alcool. Il continue malgré tout à écrire, mais surtout pour des magazines. Ce n'est qu'en 1934 qu'il publie son quatrième roman. "Tender is the Night" (Tendre est la Nuit) est l'histoire à peine camouflée, tout juste tronquée, de sa vie avec Zelda. Le faible succès que rencontre le livre le plonge dans la dépression, dépression dont il fait d'ailleurs état dans ses essais rassemblés dans "The Crack Up" (1945) par Edmund Wilson. Il arrive à Hollywood en 1937, pour écrire des scénarios pour le cinéma. Cette expérience lui inspire son dernier roman, le plus accompli, "The Last Tycoon" (Le dernier Nabab, 1941). Bien qu'inachevé à sa mort, le 21 décembre 1940, cet ouvrage pousse les critiques à revoir leur opinion pour reconnaître enfin son talent et le faire rentrer au Panthéon des grands écrivains Américains.

FITZGERALD Francis Scott, Tendre est la nuit

Corrigé directement accessible



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit