JARRY Alfred, Ubu roi

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Emmanuel Lévinas, Ethique et infini (1982) F ... >>

FICHE DE LECTURE POUR JARRY Alfred, Ubu roi

JARRY Alfred, Ubu roi

Aperçu du corrigé : JARRY Alfred, Ubu roi

JARRY   Poussé par la mère Ubu, le père Ubu complote contre le roi de Pologne, Venceslas. Le père Ubu a aussi de bonnes raisons à lui : il a été, dit-il, roi d'Aragon et avait une magnifique capeline due à son rang, alors qu'en Pologne il n'est que capitaine de dragons. Seulement, il est terriblement poltron et près, non seulement, de renoncer à s'emparer du trône mais aussi de dénoncer le capitaine Bordure et la mère Ubu, ses complices. Venceslas est pourtant victime de la cruauté d'Ubu. Celui-ci, à peine couronné, s'annonce très cupide et expéditif. Il élimine successivement tous les nobles, les passe dans la "trappe à nobles" à l'aide du "crochet à nobles", pour s'emparer de leurs biens, puis va lui-même piller ses sujets. Venceslas avait un héritier, Bougrelas, qui a pu s'échapper chez le tsar ; ensemble, ils déclarent la guerre à Ubu. Pendant que celui-ci tente de réchapper du combat, la mère Ubu, accompagnée de son amant et complice, tente de piller les richesse du père Ubu. Mais la défaite d'Ubu précipite les événements, lui et la mère Ubu se réfugient, par hasard, dans la même grotte. Dieu sait comment ils échappent aux poursuites et fuient sur un navire faisant voile vers la France.
 Alfred  Alfred Jarry, totalement affranchi de l'influence de ses contemporains, créa un style comique inédit lorsque, à quinze ans, il écrivit, avec la collaboration de quelques camarades, une farce épique parsemée de souvenirs shakespeariens, Ubu Roi. La pièce, jouée sur un théâtre de marionnettes, puis, en 1896, sur la scène de l'Oeuvre, souleva les protestations indignées de la critique traditionnelle. Sous l'extravagance des mots déformés (orseilles pour oreilles) ou des gros calembours (le combat des Voraces contre les Coriaces), Jarry cachait une féroce âpreté satirique; à travers le guignolesque père Ubu, bourgeois cupide et vaniteux métamorphosé en meneur de peuple, il tournait en dérision les formes absurdes et cruelles de l'autorité politique et sociale : « Je veux devenir riche, s'écrie Ubu. Après quoi, je tuerai tout le monde et je m'en irai. é Cette dramaturgie d'avant-garde devait exercer une influence sur le mouvement surréaliste.

JARRY Alfred, Ubu roi

Corrigé directement accessible



Oeuvres connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit