Journal du voleur de Jean GENET

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>

FICHE DE LECTURE POUR Journal du voleur de Jean GENET

Journal du voleur de Jean GENET

Aperçu du corrigé : Journal du voleur de Jean GENET

Journal GENET Jean Les pérégrinations du héros à travers l'Espagne et l'Europe rappellent la veine picaresque des romans du Siècle d'Or ibérique, de même que l'emploi de la première personne, le thème de l'exclusion et le caractère d'hagiographie à l'envers que revêt l'oeuvre. Sartre, invité par Genêt à écrire la préface du recueil de son oeuvre complète, qui allait paraître, écrivit un gros ouvrage critique. Saint Genet : comédien et martyr, qui allait révéler certains mécanismes profonds de l'être et de l'écriture de l'auteur du Journal du voleur. Ce dévoilement de son être intime allait réduire Genêt au silence pendant plusieurs années. L'autobiographie de Genêt n'est jamais complaisante ni anecdotique : elle naît du projet de se connaître.
Jean voleur  Inconnu avant la guerre, Jean Genet est dans les années 50 au centre d'une légende fantastique, alimentée par son histoire personnelle, celle d'un voyou homosexuel, abandonné par sa mère à l'Assistance publique à sa naissance. On n'a pas hésité à le comparer absolument à Dostoïevsky et à joindre son nom à ceux de la grande littérature mondiale. À la question de savoir qui est véritablement Jean Genet, Jean-Paul Sartre a d'abord répondu, en lui consacrant une copieuse étude : Saint Genet, comédien et martyr (1952) qui constitue le premier volume des Œuvres Complètes de Jean Genet. Mais rien ne saurait valoir la lecture des récits proprement dits, où peu à peu se dessine le thème primordial de cette œuvre unique : familier des plus sinistres décors, les prisons ; des pires souffrances comme des exutoires les plus ambigus, un homme s'acharne à faire de la malédiction qui l'étouffe, la forme de son salut. Jamais style n'a transfiguré réalisme plus réluctant en lyrisme aussi pur. Le public parisien a pu voir représentées les pièces de Genet : Haute Surveillance (1949) et Les Nègres, Le Balcon et les Bonnes, jouées en 1960 et 1961, et celle qui fit scandale, Les Paravents (1961). Mais l'essentiel et le plus beau appartient au Journal d'un Voleur, à Pompes funèbres, au Miracle de la Rose et à Notre-Dame des Fleurs, ces romans ou récits ayant été publiés en 1951-1953, et composant les volumes II et III des Œuvres complètes. Il laissa inachevé Le Captif amoureux (1986).

Journal du voleur de Jean GENET

Corrigé directement accessible



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit