LEIBNIZ : PRINCIPES DE LA NATURE ET DE LA GRACE FONDES EN RAISON

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< >>

FICHE DE LECTURE POUR LEIBNIZ : PRINCIPES DE LA NATURE ET DE LA GRACE FONDES EN RAISON

LEIBNIZ : PRINCIPES DE LA NATURE ET DE LA GRACE FONDES EN RAISON

Aperçu du corrigé : LEIBNIZ : PRINCIPES DE LA NATURE ET DE LA GRACE FONDES EN RAISON

LEIBNIZ GRACE NATURE Leibniz (Wilhelm Gottfried). Philosophe et mathématicien allemand (1646-1716). • Il découvrit en même temps que Newton les principes des calculs différentiel et intégral et construisit une machine à calculer. • Il s'opposa vivement à la philosophie cartésienne selon laquelle l'étendue est la propriété des corps, qui selon Leibniz est la force. Il soutint contre Locke la théorie des idées innées. • Selon Leibniz, idéaliste spiritualiste et dynamique, tous les êtres sont constitués de monades, émanations de Dieu qui est la monade des monades. Ces substances élémentaires n'ont pas de forme, elles sont individuelles — elles sont « sans portes, ni fenêtres » — et ne peuvent être ni produites, ni détruites. Il n'existe entre elles aucune influence mais une harmonie préétablie. • Dans ses Essais de théodicée (1710), Leibniz tente de concilier l'existence du mal et la bonté de Dieu. Il conclut que Dieu n'a pas voulu, mais permis ce mal. Pour Leibniz, « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles », car le bien dans ce monde dépasse largement le mal.

LEIBNIZ : PRINCIPES DE LA NATURE ET DE LA GRACE FONDES EN RAISON


ATTENTION ! Un délai de 48 heures maximum est nécessaire pour l'obtention de ce corrigé.
Votre aide vous sera envoyée au plus tard le 05/12/2016 à 19h43



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit