LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< PLATON: Dieu n'est pas la cause de tout, mais ... >>

FICHE DE LECTURE POUR Léon Nikolaïevitch TOLSTOI: Guerre et Paix

Aperçu du corrigé : Léon Nikolaïevitch TOLSTOI: Guerre et Paix

Léon Guerre TOLSTOI Tolstoï consacra à cette gigantesque fresque historique plus de cinq années de recherches et d'écriture. Les recherches, il les fit dans des bibliothèques, des archives de grandes familles (dont la sienne), chez des historiens, et il recueillait lui-même des témoignages directs. Quant à l'écriture, il la poursuivit souvent au détriment de sa santé. Guerre et Paix, publié de 1867 à 1869, est resté un inégalable tableau, non seulement de la Russie mais de l'humanité dans son ensemble. Les Russes, au début du XIXe siècle, furent pris dans un formidable mouvement historique où le destin de la Russie se jouait contre la France napoléonienne.
TOLSTOI Nikolaïevitch Paix Guerre et Paix. Roman écrit par Tolstoï entre 1865 et 1869. Il s'agit d'une épopée dont le théâtre est la société russe entre 1805 et 1815, immédiatement avant et après l'invasion par Napoléon. Il met en scène 559 personnages, commémore d'importantes batailles et dresse le portrait de personnalités historiques célèbres. Son thème principal est la chronique de la vie de cinq familles aristocratiques. C'est un chef-d'oeuvre de réalisme. Les personnages prennent vie grâce à la description de détails physiques significatifs, mais aussi grâce à l'analyse psychologique qu'en fait Tolstoï, qui illumine leur monde intérieur et montre comment ils se voient ainsi que comment les autres les voient à différentes étapes de leur vie. Natasha Rostova, naturelle et spontanée, une des héroïnes les plus célèbres de la littérature russe, incarne l'idéal féminin de Tolstoï. Elle confirme la vision iconoclaste qu'a Tolstoï du cours de l'histoire. Pour lui, l'histoire est plus le résultat de motivations anonymes et d'émotions personnelles que de grands événements publics organisés par des chefs d'Etat. Il émane de ce roman une philosophie profondément optimiste, un message d'amour de la vie sous toutes ses formes

Corrigé directement accessible



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit