La Locandiera de Carlo Goldoni

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Emmanuel Lévinas, Ethique et infini (1982) F ... >>

FICHE DE LECTURE POUR La Locandiera de Carlo Goldoni

Aperçu du corrigé : La Locandiera de Carlo Goldoni

Locandiera  Goldoni Dans une salle d'auberge de Florence, le marquis de Forlipopoli et le comte d'Albafiorita se querellent au sujet de Mirandoline, la belle "locandiera" (aubergiste) dont chacun des deux est amoureux et veut obtenir les faveurs ; le comte, grâce à son argent et ses cadeaux, le marquis grâce à sa noblesse et sa protection. Le chevalier de Ripafratta, misogyne en diable, vient se joindre à leur débat qu'il trouve ridicule. Bien qu'elle accepte les cadeaux somptueux du comte et les déclarations du marquis, Mirandoline a décidé d'être aux petits soins pour le chevalier et de le faire changer d'avis sur les femmes. En personne d'esprit, elle fait donc mine de comprendre son aversion pour le sexe faible, arrive à s'introduire chez lui, feint un évanouissement, pendant que le marquis et le comte sont occupés par deux comédiennes de passage, Hortense et Déjanire, qui se font passer pour des dames de qualités. Le chevalier tombe inévitablement amoureux fou de Mirandoline ; celle-ci alors se rétracte, feint de ne rien comprendre à ses déclarations, s'en étonne, joue les ingénues et accorde, devant tous, sa main à son valet Fabrice qui l'a toujours aimée.

La Locandiera de Carlo Goldoni

Corrigé directement accessible



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit