PIERRE ABELARD : DIALOGUE ENTRE UN PHILOSOPHE, UN JUIF ET UN CHRETIEN

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< KANT: La croyance est un fait de notre entend ... >>

FICHE DE LECTURE POUR PIERRE ABELARD : DIALOGUE ENTRE UN PHILOSOPHE, UN JUIF ET UN CHRETIEN

Aperçu du corrigé : PIERRE ABELARD : DIALOGUE ENTRE UN PHILOSOPHE, UN JUIF ET UN CHRETIEN

PIERRE ENTRE DIALOGUE CHRETIEN Abélard, Pierre (1079-1142) Philosophe français, l'un des premiers scolastiques, célèbre pour son amour pour Héloïse. Abélard ayant séduit une de ses élèves, Héloïse, Fulbert, l'oncle de celle-ci, les contraint au mariage. Les deux époux souhaitent garder cette union secrète et la jeune fille entre au couvent. Son oncle, le découvrant, la croit répudiée et fait alors castrer Abélard. Cette histoire inspira fortement le romantisme français. Oeuvre majeure - Sic et non.
DIALOGUE ABELARD PHILOSOPHE JUIFABÉLARD. Philosophe et théologien français (1079-1142). Célèbre par son amour pour Héloïse (l'oncle de celle-ci, Fulbert, le fit émasculer). — Ce fut surtout un dialecticien subtil. Dans la Querelle des Universaux, il se réfère à Aristote et considère que l'idée générale, c'est l'aptitude du mot à signifier les choses d'une certaine classe (par exemple, le mot « homme » a pour fonction de désigner les individus réels que sont les hommes) ; cette aptitude du mot, c'est son sens. Il prépare ainsi le conceptualisme de saint Thomas d'Aquin. Combatif, passionné, il chercha à interpréter rationnellement certains dogmes (par exemple la Trinité) et tomba dans des erreurs qui furent condamnées par l'Église ; cependant, il ne fut jamais hérétique ; « Je ne veux pas être un Aristote pour me séparer du Christ, car il n'y a pas d'autre nom sous le ciel dans lequel je puisse me sauver... » (Le passage souligné reprend une affirmation de l'apôtre saint Pierre devant le tribunal juif du Sanhédrin, peu après la résurrection : l'apôtre, sommé de ne plus prononcer le nom de Jésus-Christ, se tient pour obligé d'obéir à Dieu [Actes 4, 12]). Sa fidélité au Christ n'empêchera pas Abélard de se consacrer à l'oeuvre d'Aristote, alors encore mal connue, et par là-même déformée ; ce travail sera poursuivi pendant un siècle, et mené à la perfection par saint Thomas d'Aquin.

PIERRE ABELARD : DIALOGUE ENTRE UN PHILOSOPHE, UN JUIF ET UN CHRETIEN


ATTENTION ! Un délai de 48 heures maximum est nécessaire pour l'obtention de ce corrigé.
Votre aide vous sera envoyée au plus tard le 07/12/2016 à 16h39



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit