STENDHAL, Le Rouge et le Noir

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Emmanuel Lévinas, Ethique et infini (1982) F ... >>

FICHE DE LECTURE POUR STENDHAL, Le Rouge et le Noir

STENDHAL, Le Rouge et le Noir

Aperçu du corrigé : STENDHAL, Le Rouge et le Noir

STENDHAL  Noir Sorti du séminaire, Julien Sorel, jeune homme ambitieux, instruit par de nombreuses lectures et nourri des rêves napoléoniens, devient précepteur des enfants du maire de Verrières, monsieur de Rénal. Il voit rapidement dans l'attachement et l'admiration que lui porte la belle madame de Rénal un moyen de s'élever au-dessus de sa condition sociale et la cour qu'il entreprend, telle un devoir, ressemble quelque peu à une stratégie militaire. La jeune femme, séduite par son attitude un peu gauche, parfois ombrageuse, et son romantisme, en tombe amoureuse. Certains esprits malveillants s'empressent de faire naître dans l'esprit de monsieur de Rénal des soupçons quelque peu justifiés; celui-ci décide d'éloigner Julien en l'envoyant au séminaire de Besançon et son épouse, saisie de remords dictés par son éducation religieuse, appuie son projet. A Besançon, le directeur du séminaire met Julien en rapport avec le marquis de la Mole qui l'engage comme secrétaire. Le jeune homme laisse un instant sa nouvelle vie pour aller faire ses adieux à madame de Rénal envers laquelle il éprouve de tendres sentiments. Après quelque résistance, celle-ci s'abandonne à lui.
Noir Rouge  Ce titre énigmatique semble désigner la carrière des armes (le Rouge) et la carrière ecclésiastique (le Noir), entre lesquelles Julien Sorel, jeune plébéien ambitieux, cherche sa voie. Il est sur le point de réussir. Il va épouser une jeune fille de la haute aristocratie, Mathilde de la Mole. Mais Mme de Rénal, qu'il a aimée précédemment, le dénonce comme un vulgaire arriviste. Il se venge en tirant sur Mme de Rénal. Il est condamné à mort et décapité. Stendhal se souvient ici d'un fait divers : la condamnation et l'exécution à Grenoble, en 1828, d'un ancien séminariste devenu précepteur, Antoine Berthet qui, voulant se venger d'une femme qu'il avait aimée, Mme Michoud, avait tiré sur elle pendant la messe un coup de pistolet.

STENDHAL, Le Rouge et le Noir

Corrigé directement accessible



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit