Voyages de Gulliver de Jonathan SWIFT

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Freud: Surmoi et civilisation FREUD: Toute civilisation doit s'édifier sur ... >>

FICHE DE LECTURE POUR Voyages de Gulliver de Jonathan SWIFT

Voyages de Gulliver de Jonathan SWIFT

Aperçu du corrigé : Voyages de Gulliver de Jonathan SWIFT

Voyages SWIFT Jonathan Les idées et l'ironie politiques de cet ouvrage ont incité Swift à le publier, non sous son nom, mais sous celui de son héros Gulliver, à Londres en 1726. Sympson, cousin imaginaire de Gulliver, se serait chargé des démarches auprès de l'éditeur et aurait établi le texte. Il existe d'ailleurs une lettre de Gulliver (retiré dans son cottage) à Sympson, lui reprochant les nombreuses libertés prises avec son journal. Cependant, on ne fut pas dupe et on reconnut rapidement la plume de Swift, qui ne fut pas inquiété pour avoir écrit ces Voyages philosophiques. Un chirurgien anglais, Lemuel Gulliver, découvre, au cours de ses voyages, des contrées étranges. Que les hommes y soient petits, grands, rêveurs ou savants, ils ne peuvent retenir Gulliver, qui vivrait plus volontiers chez les chevaux.
Jonathan Gulliver  Dublinois, Swift étudia à l'école de Kilkenny puis au Trinity College de Dublin. Licencié ès art (1686), il resta à l'université jusqu'à ce que la peur des révolutionnaires irlandais l'oblige à s'enfuir en Angleterre en 1689. Il entra au service de sir Temple comme secrétaire et instruisit Esther Johnson, qui lui inspira une profonde passion. Après avoir obtenu son doctorat de théologie, il fut ordonné pasteur anglican en 1695 et débuta la rédaction de sa première satire, Le conte du tonneau, parue anonymement en 1704. Rentré en Irlande après la mort de Temple et nommé vicaire de Laracor, près de Dublin, il écrivit sur des thèmes religieux et politiques. Si la plupart de ses pamphlets soutenaient les whigs, son malaise vis-à-vis de leurs actions contre l'Église irlandaise l'incita à se rallier aux tories dès 1710, comme en témoigne sa correspondance avec Esther (Journal à Stella). Collaborateur à l'organe des tories, The Examiner, le journaliste en pleine gloire fut nommé par le gouvernement reconnaissant doyen de la cathédrale de Saint-Patrick à Dublin. Mais la mort de la reine Anne l'année suivante entraîna la chute des tories et de Swift. Il continua de participer de loin en loin à la vie politique, consacrant la majeure partie de son temps à l'écriture. Sa plus fine satire, Les voyages de Gulliver, parut en 1726 et il fut célébré dans sa ville comme un grand patriote. Sa santé déclina doucement jusqu'à une violente attaque de paralysie qui le laissa infirme. Il mourut en 1745.

Voyages de Gulliver de Jonathan SWIFT

Corrigé directement accessible



150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit