La France et l'atlantisme durant la Guerre Froide

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Analyse tableau "le repas des paysans&qu ... Analyse tableau de Le Nain >>


Partager

La France et l'atlantisme durant la Guerre Froide

Histoire-géographie

Aperçu du corrigé : La France et l'atlantisme durant la Guerre Froide



document rémunéré

Document transmis par : HugoPoc-267256


Publié le : 29/11/2015 -Format: Document en format HTML protégé

La France et l'atlantisme durant la Guerre Froide
Zoom

Pochet Hugo Prépa SCPO

La France et l’atlantisme pendant la Guerre Froide

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, la France est un pays ruiné, détruit, divisé mais libre. Et
cette libération est grandement dût à l’intervention alliées sur le sol français, menée principalement par les
forces armées américaines. La situation en 1945 va poser une problématique nouvelle en France, pays qui
cultive une ambition de grande puissance. En effet, la « paix » en Europe révèle un nouvel ordre mondial
dans lequel la France ne semble plus pouvoir se suf?re à elle-même. Apparait ainsi le terme « d’atlantisme »
qui désigne un alignement sur la politique économique, militaire et culturelle des Etats-Unis, la nouvelle
« superpuissance » post-Seconde Guerre Mondiale vers qui la France va se tourner en 1945. Une relation
ambivalente va se mettre en place, entre besoin d’assistance et désir d’indépendance, mais quelle place
pour cette autonomie ? D’autant plus que l’ombre d’un autre con?it se pro?le entre américains et soviétiques.
Quelles marges de manoeuvres pour la France face à l’attraction atlantiste dans un contexte bipolaire ?

I)

La France atlantiste au sortir de la Seconde Guerre Mondiale (1944-1958)

1) La France libérée et indépendante, mais à reconstruire

- La France occupée laisse place à une France libérée, le Général De Gaulle se dresse alors comme le

-

-

dirigeant légitime et met en avant l’action des résistants français. Pourtant, c’est seulement après des
tractations dif?ciles que le statut indépendant de la France est accepté par les américains qui voulaient
au départ placer le pays sous l’administration de l’AMGOT (Gouvernement Militaire Allié des Territoires
Occupés). Roosevelt accepte ainsi à contrecoeur de reconnaitre le GPRF en Juillet 1944.
Bien que « maitre de son destin » en l’apparence, la France a besoin d’aides ?nancière pour se relancer,
en effet les dégâts causés par plus de quatre années de con?its sont considérables, de plus, la place du
pays sur la scène internationale est réduite: c’est le R-U, à Yalta, qui insiste pour que la France gère une
zone d’occupation en Allemagne et De Gaulle doit lutter pour que la France ait un siège au conseil de
sécurité de l’ONU.
Le lancement du plan Marshall dès 1947 apparait alors comme une main tendue des E-U vers la France
qui accepte cette aide ?nancière importante. De ce fait, la France entre durablement dans la zone Dollar.
Cette assistance entre déjà dans le cadre de la doctrine Truman qui vise à freiner l’avancée du
communisme en Europe et dans le monde, preuve que l’opposition entre les deux Grands de l’AprèsGuerre existe déjà.
2) Une coopération étroite avec les E-U, la France entre dans le bloc de l’Ouest

- La IVème République en France émerge en 1948 et est favorable à l’atlantisme, en effet, la
-

-

-

-

prépondérance du PCF à l’Assemblée (25%) fait peur, un anti-communisme va naitre et va aller dans le
sens d’une politique pro-américaine.
Une grande coopération avec les E-U démarre donc, et c’est pourquoi dès le 4 Avril 1949, la France
rejoint (ainsi que 10 autres pays) l’OTAN par le Pacte de l’Atlantique. Cette alliance militaire scelle le
destin de la France puisque celle-ci fait désormais bien partie du bloc de l’Ouest dans un con?it perçus
dès 1946 par W.Churchill, la Guerre Froide, qui a fait chuter un « rideau de fer » au travers de l’Europe.
Cette alliance militaire fait écho aux mesures déjà en place, en effet, depuis Février 1948, des troupes
américaines sont basées en France et ont pour objectif de dissuader les communistes d’envahir l’Europe.
Suite à l’acceptation du plan Marshall par la France, cette dernière rejoint l’OECE en 1948, une
organisation chargée de distribuer les aides du plan Marshall (une organisation clairement atlantiste).
Au delà de cette coopération militaire et économique, c’est une réelle américanisation de la France qui
est en marche: les produits de consommation américains inondent le marché français. ...


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : La France et l'atlantisme durant la Guerre Froide Corrigé de 3186 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "La France et l'atlantisme durant la Guerre Froide" a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



La France et l'atlantisme durant la Guerre Froide

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit